Rétrospective des jeux vidéo Indiana Jones

Petit récapitulatif de 30 ans d’adaptations vidéoludiques des aventures d’Indiana Jones, histoire de nous rappeler à quel point nous sommes vieux (surtout ceux qui connaissent la version Atari 2600, personnellement j’avais 3 ans donc je n’avais pas encore de joystick entre les mains).

Indiana Jones and the Raiders of the Lost Ark

Atari 2600, 1982

Regardez-moi un peu tous ces polygones. C’est pas sur la Wii qu’on pourrait avoir des graphismes full HD comme ça.

Indiana Jones and the Lost Kingdom

Commodore 64, 1984

Premier d’une longue série de jeux Indiana Jones non basés sur les films.

Indiana Jones and the Temple of Doom


Arcade (1985) puis adapté 4-5 ans plus tard sur Amiga, Amstrad CPC, Apple II, Atari ST, Commodore 64, MS-DOS, MSX, NES, ZX Spectrum.

Ca a l’air pas mal, à première vue. A condition que ce soit moins dur que Indiana Jones et la dernière croisade (voir ci-dessous). Vous pouvez en savoir plus sur ce jeu ici, par exemple.

Indiana Jones in Revenge of the Ancients

Apple II, PC (1987)

Un jeu d’aventure textuelle, avec des nazis et des pyramides de civilisations précolombiennes. Il suffit de regarder la capture d’écran ci-dessus pour saisir la dose de fun qu’on peut en retirer. Allez, c’est cadeau, vous pouvez le télécharger ici gratuitement.

Indiana Jones and the Last Crusade – The Action Game

DOS, Amiga, Amstrad CPC, Atari ST, Commodore 64, Game Boy, NES, Master System, Megadrive, Game Gear, MSX et ZX Spectrum (1989)

La Dernière Croisade a l’honneur d’avoir été adapté en pas moins de trois jeux différents. A mon avis c’est un record à l’époque – et même maintenant je ne connais pas beaucoup de films qui donnent lieu à 3 adaptations différentes.

J’ai joué à la version Amiga de cette première adaptation, le jeu d’action. C’était une sorte de jeu de plate-forme (ça ressemblait d’ailleurs pas mal à Indiana Jones et le temple maudit, ci-dessus). Ce jeu était beaucoup trop dur. Je crois n’avoir jamais réussi à aller plus loin que le château de Brunswald. Pourtant je suis le meilleur joueur du monde.

Indiana Jones and the Last Crusade – The Adventure Game

DOS, Amiga, Atari ST, Macintosh, FM Towns, Amiga CDTV (1989)

Du point-n-click dans la grande époque LucasArts, le meilleur film de la saga Indiana Jones, que demander de mieux ? Cerise sur le gateau (et preuve que le jeu était bon), il est ressorti en 2009 dans une version compatible avec les PC actuels, sur Steam pour la modique somme de 3€99.

Indiana Jones and the Last Crusade (Taito)

NES, 1991

3ème jeu tiré du film, sorti sur NES par Taito deux ans après le film. Un jeu d’action/plate-forme assez classique. Sauf que les méchants ont visiblement des têtes bleues (voir screenshot ci-dessus).

The Young Indiana Jones Chronicles

NES, 1992

Basé sur la série télé du même nom, que je n’ai jamais vraiment eu l’occasion de regarder, donc sur laquelle je n’ai pas d’avis. Quant au jeu, je ne sais pas ce qu’il vaut non plus, mais ce que je peux dire c’est que ça aurait été mieux sur Sega Master System. Oui, à l’époque des faits, je faisais partie du clan Sega.

Indiana Jones and the Fate of Atlantis

DOS, Amiga, FM Towns, Mac OS (1992)

J’ai joué à la version Amiga. C’est indéniablement un des meilleurs jeux Indiana Jones. C’est un jeu d’aventure LucasArts point’n’click à la Monkey Island, avec Indiana Jones qui cherche l’Atlantide à la place de Guybrush Threepwood qui cherche l’Île aux Singes. Quand les premières rumeurs d’un quatrième film Indiana Jones sont parvenues à mes oreilles (je crois que c’était quand j’étais en seconde ou en première, donc aux alentours de 1995), je me suis dit que peut-être le film serait tiré de ce jeu. Quelle ironie du sort, après tous ces jeux tirés des films. Finalement ça n’aura pas été le cas puisqu’en guise d’Atlantide nous avons eu droit à des Crânes de Cristal. Note : Indiana Jones et le Mystère de l’Atlantide est également disponible sur Steam.

Indiana Jones’ Greatest Adventures

Super Nintendo (1995)

Je n’avais jamais entendu parler de celui-là, jusqu’à ce que j’en entende parler. Il s’agit d’un jeu de plate-forme action, très orienté arcade, basé sur le moteur de Super Star Wars (d’ailleurs Super Star Wars 3 et ce jeu Indiana Jones sont sortis simultanément). D’après les archives que j’ai pu compulser sur le sujet, une version Megadrive était prête à sortir, mais la Megadrive étant à l’agonie à l’époque, cette adaptation ne sortit finalement pas.

Indiana Jones and his Desktop Adventures

PC, Mac (1996)

Un petit jeu dans une fenêtre Windows avec des cartes générées aléatoirement à chaque partie, sur le même modèle que Yoda Stories, et aussi mauvais à en croire les critiques.

 

Voilà, ensuite la 2D est morte, Indiana Jones s’est donc converti à la 3D, avec 3 jeux moyennement intéressants, puis un passage à la sauce Lego plutôt réussi.

Indiana Jones and the Infernal Machine

Nintendo 64, PC, Game Boy Color (1999)

Un clone de Tomb Raider qui, s’il avait été bon, n’aurait sûrement pas disparu des mémoires comme ce fut le cas. Par ailleurs, le titre est nul.

Indiana Jones and the Emperor’s Tomb

Xbox, PS2, PC, Mac (2003)

Un clone de son prédécesseur, aussi moyen et oubliable. Mais le titre est meilleur.

Indiana Jones and the Staff of King

Wii, PSP, PS2, Nintendo DS (2009)

Troisième dans la série « à la Tomb Raider », et encore moins bon que les 2 précédents, avec une moyenne de 55% sur Metacritic. Finalement, le principal atout du jeu est la réédition de Indiana Jones and the Fate of Atlantis, incluse dans la version Wii.

Lego Indiana Jones – The Original Adventures

Nintendo DS, PC, Mac, PlayStation 2, PlayStation 3, PlayStation Portable, Wii, Xbox 360 (2008)

Il aura finalement fallu attendre le mariage de la licence Indiana Jones avec le modèle des jeux vidéo Lego pour obtenir à nouveau quelque chose d’intéressant. Un jeu Lego classique, dans lequel on retrouve avec grand plaisir les 3 premiers films de la saga Indiana Jones. Le second opus, Lego Indiana Jones 2: The New Adventures, qui contient le Royaume du Crâne de Cristal et quelques autres trucs, est, d’après l’avis général, beaucoup moins bon – personnellement je n’ai pas testé).

Source partielle complétée par Wikipedia et autres : A History of Indiana Jones Video Games

Quelques liens en rapport

1 réponse

  1. Will dit :

    La série Uncharted est un excellent complément et tout à fait dans l’esprit.

Répondre à Will Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.