Parc Astérix : plus familial qu’il n’y parait

OzIris, l'attraction phare du parc Astérix

Après Tokyo Disney Sea, le Futuroscope, Nigloland et Efteling, continuons notre panorama des parcs d’attractions testés en famille. Escale en Gaule, pour une visite du Parc Astérix, quelques jours après l’ouverture de la saison 2015.

Conditions du test :

  • visite le lundi 20 avril (vacances scolaires des zones A et B, incluant donc l’Ile-de-France), météo très clémente.
  • visite en famille, 2 adultes, 2 enfants (5 ans et 9 ans). C’était notre première visite du parc.

Plan du Parc Astérix (2014)

Ouvert en 1989, trois ans avant Disneyland Paris, le Parc Astérix était en 2013 le troisième parc le plus visité de France, juste derrière le Puy-du-Fou (qui n’est pas vraiment un parc d’attractions, mais passons). Vu de l’extérieur, pour moi en tout cas, le Parc Astérix avait une image moins familiale que Disneyland, avec des attractions à sensations fortes ciblant plutôt les ados et les adultes. Du moins, c’était mon sentiment avant la visite. Voici nos impressions, après la visite.

De nombreuses attractions pour les petits

Contrairement à ce que je pensais (le nul !), le Parc Astérix propose pas mal d’attractions pour les jeunes (voire très jeunes) enfants. Manèges (les Petits Drakkars, la Petite Tempête, le Carrousel de César…), petit train, mini chars tamponneurs… Plusieurs de ces attractions sont accessibles sans condition de taille minimum. En 2014, le parc s’est équipé d’une zone spécialement adaptée aux jeunes enfants : la Forêt d’Idéfix. On y trouve 5 attractions spécialement conçues pour les petits, comme Hydrolix, un mini parcours aquatique de bûches avec une petite descente, accessible aux enfants à partir de 80 cm. On trouve ainsi sur le plan du parc 10 attractions « Petits Gaulois ». On avait un peu peur qu’U. (5 ans) ne trouve pas grand chose à faire ; finalement il s’est amusé toute la journée et a dû faire une bonne douzaine d’attractions – sans compter les spectacles.

Sur toutes les attractions « Petits Gaulois », les attentes maximums que nous avons constatées sur la journée étaient de 5 minutes. Souvent, il n’y avait pas du tout d’attente. Le fait que notre visite s’est faite un lundi, en début de saison, a sans doute joué. Mais Disneyland, que nous avons déjà visité sur les mêmes vacances il y a quelques années, était beaucoup plus chargé – en particulier sur les attractions pour les petits (cf. les attentes qui atteignent parfois 1h ou 1h30 pour Blanche-Neige, Peter Pan etc.).

Les attractions intermédiaires

Signalétique de taille minimum

La signalétique à l’entrée de chaque attraction indique la taille minimum (limite rouge), et la taille minimum sans accompagnement (limite jaune).

En plus de ces attractions pour les tout petits, on trouve plusieurs attractions parfaites pour toute la famille, dans lesquelles tout le monde peut s’amuser. Sur le plan du parc, on trouve 18 de ces attractions familiales ; certaines sont vraiment très bien pour toute la famille, d’autres sont moins intéressantes pour les ados et les adultes.

Nous n’avons pas eu le temps de toutes les essayer, mais voici celles que nous avons préférées : le Vol d’Icare (une petite montagne russe, minimum 1m, avec un niveau de sensation déjà très correct), Romus et Rapidus (une descente aquatique dans de gros bateaux-bouées, sur le même principe que les Piranhas d’Efteling, avec toutefois un parcours plus court), SOS Numérobis (une autre montagne russe pour débutants), le Défi de César (une mad-house), le Menhir Express (un parcours en bûche avec une énorme descente et un gros splash final), l’Hydre de Lerne (un manège à bras articulés et nacelles rotatives), le Transdémonium (train fantôme, plus effrayant que la maison hantée de Disneyland et plus long que celui de Nigloland, avec des trucs qui surgissent du plafond ou des murs).

Paradoxalement, on a donc finalement l’impression, à la fin de cette journée, qu’U. (5 ans) a pu profiter davantage des attractions proposées par Astérix que de celles proposées chez Mickey. Ce sont des attractions dans l’ensemble moins spectaculaires, mais elles sont suffisamment nombreuses, pour certaines accessibles sans accompagnement d’un adulte, et avec très peu d’attente. Le seul gros point faible du parc pour les jeunes enfants, je pense que c’est l’ambiance générale, l’univers d’Astérix, qui parle forcément moins aux très jeunes enfants que les personnages Disney.

Pour les plus grands : les meilleures montagnes russes de France

Grand fan de Space Mountain depuis ma première visite de Disneyland Paris, je ne pensais pas pouvoir trouver mieux dans un parc d’attractions en France, dans la catégorie montagne russe. Son plus proche concurrent sur le territoire national était pour moi le Rock’n’Roller Aerosmith de Disney Studios. Au Japon, le Space Mountain de Disneyland Tokyo est un peu moins bon que la version française. A Efteling en Hollande, même si le parcours en bois de Joris en de Draak avec ses deux trains lancés simultanément nous avait beaucoup plu, il restait en dessous de Space Mountain en termes de sensations et d’ambiance.

Le Parc Astérix propose trois méga coasters : le Tonnerre de Zeus, Goudurix et OzIris.

Tonnerre de Zeus !

Le Tonnerre de Zeus, que je n’ai malheureusement pas eu le temps de tester, est une montagne russe en bois, qui mise sur la hauteur et la vitesse. E. (9 ans) et Madame Geek Dad ont en revanche pu faire un tour. Ils en retiennent la descente vertigineuse au début du parcours (pente de plus de 50%), la vitesse (pointes au dessus de 80 km/h) et les sensations un cran au dessus de la montagne russe en bois d’Efteling, testée l’année dernière.

Goudurix, installée dans le secteur Viking du parc, est une montagne russe en métal, avec un train classique. Sa particularité réside dans les nombreux loopings et vrilles présents sur le parcours : on se retrouve sept fois avec la tête en bas, et cette fois-ci, on voit tout – à l’inverse de l’obscurité rassurante de Space Mountain. Jusqu’à Goudurix, je n’avais jamais fait de montagne russe en extérieur avec des loopings, à l’exception d’Indiana Jones qui est très bien pour les personnes sensibles au vertige (comme moi) puisque les nombreux éléments de décors masquent la hauteur sur pratiquement tout le parcours. Dans Goudurix, on voit tout. On voit qu’on monte très haut. On voit qu’on redescend très bas et très vite. On voit qu’on a la tête en bas, puis en haut, on voit le sol s’approcher, puis s’éloigner tandis que la tête repasse en bas… Sensations très fortes donc, pour E. (qui a préféré fixer le plancher de notre wagon plutôt que de risquer un regard à l’extérieur, dont on ne savait plus dans quel sens il se trouvait), comme pour moi. Un seul regret sur cette attraction : en dehors du bateau viking qui sert de quai d’embarquement, l’attraction est peu thématisée, que ce soit dans la file d’attente comme dans le parcours. Elle aurait à vrai dire pu être placée telle quelle dans n’importe quel secteur du parc sans paraître hors sujet.

Et j’ai gardé le meilleur pour la fin : OzIris, sans conteste le joyau de la couronne du Pharaon.

OzIrisOuverte en 2012, c’est la grosse attraction la plus récente du parc. C’est aussi la meilleure, celle qu’il faut absolument faire si vous remplissez les conditions requises (minimum 1,30m). Particularité : on n’est pas assis dans des wagons qui roulent sur des rails, mais dans des trains de sièges qui sont suspendus ; les rails sont au dessus de notre tête (inverted coaster). Ca n’a l’air de rien, mais ça change tout, puisqu’il n’est plus possible de réfugier son regard sur le plancher du wagon, et on ne peut pas évacuer le stress en plaquant ses pieds au sol. On a réellement l’impression d’être dans le vide. En plus de cette spécificité (à ma connaissance unique en France), le parcours est excellent. Après une longue montée dont on ne souhaite que la fin (surtout si on a le vertige…), on est lâchés sur une descente très raide. Le reste est trop flou dans mon esprit pour que je puisse le raconter, mais je me souviens de plusieurs loopings, de passages en souterrain, de moments où je remontais mes jambes de peur qu’elles ne percutent le sol… Des sensations très très fortes, et malgré tout une expérience vraiment agréable et sécurisée. Enfin, en plus du dispositif d’assise original et du parcours, OzIris est, avec le Défi de César, l’attraction la mieux thématisée du parc. Les décors égyptiens sont très réussis, aussi bien à l’extérieur avec l’imposant temple, que dans la file d’attente, décorée de hiéroglyphes et de statues, le tout construit autour de l’idée que le parcours que le visiteur s’apprête à faire est en faire une expérience d’hypnose, dans laquelle il va se prendre pour un oiseau. Très réussi et très drôle. Même si vous avez le vertige, ruez vous sur OzIris, ce serait vraiment dommage de rater cette attraction si vous visitez le Parc. E. (9 ans) a également beaucoup aimé. Bien sûr, pour des enfants, il vaut mieux avoir déjà fait quelques attractions moins intenses, ici ou dans d’autres parcs.

A ces trois montagnes russes à sensations très fortes s’ajoute La Trace du Hourra, une attraction type bobsleigh, impressionnante par sa vitesse, et par le doute qu’entretient dans notre esprit l’absence de rails : notre train ne va t-il pas sortir de piste au prochain virage ? Le type qui a conçu l’attraction a t-il bien fait les tests avant de l’allumer, comme dans Roller Coaster Tycoon ? Des quatre montagnes russes à sensations fortes, je pense que celle-ci est la plus accessible pour des enfants (d’au moins 1,20m) qui n’ont pas encore beaucoup d’expérience en la matière : pas de looping, pas de pente trop raide, et on est en plus installés à deux l’un sur l’autre dans le bobsleigh, ce qui permet de maintenir le contact rassurant avec le parent ou le grand frère (en train de hurler lui aussi mais bon).

Les spectacles : nouveautés 2015

Après OzIris en 2012 (pour les grands enfants, les ados et les adultes) et la Forêt d’Idéfix en 2014 (pour les jeunes enfants), la nouveauté 2015 du Parc Astérix, ce sont des spectacles renouvelés. L’arène romaine accueille ainsi une parodie de show télévisé : Gaulois – Romains : Le Match. Un spectacle très drôle, construit autour de trois épreuves acrobatiques (battle de danse, figures suspendues à un système de câbles, et course en relais) et surtout d’une parodie d’affrontement truqué, dans lequel le système médiatique favorise les méchants (les Romains, donc), et le public est pour les gentils Gaulois. On retrouve les codes de la télé, de la présentatrice diva aux coupures pubs, comme l’excellente pub pour le Burger Viking. Le spectacle dure 20-25 minutes, et l’arène est couverte. C’est donc également un bon moyen de faire une pause entre les attractions, à l’ombre s’il fait chaud, ou à l’abri si le ciel est en train de vous tomber sur la tête à l’extérieur.

Magique Panoramix, un autre nouveau spectacle 2015, est un spectacle de magie avec des tours classiques, mais une mise en scène originale et amusante. Les tours sont réalisés par les étudiants de Panoramix, dans un très joli décor qui représente son laboratoire. Même si l’ambiance est à la rigolade, les tours sont parfaitement exécutés, et comme toujours on est émerveillés par le résultat (enfants), ou frustrés de ne pas comprendre le truc (adultes). Ce spectacle dure également une vingtaine de minutes.

Le troisième nouveau spectacle de cette année s’appelle Secrets de Druides, mais nous n’avons malheureusement pas eu le temps de le voir.

Décors et ambiance

Secteur Médieval

La partie médiévale, très jolie, mais limite hors-sujet

Le parc est organisé en zones thématiques correspondant aux univers des aventures d’Astérix, à l’exception de deux zones. Nous avons trouvé que la thématisation de certaines zones aurait pu être meilleure : dans la zone des Vikings, il n’y a pas vraiment de décor, l’immersion repose donc uniquement sur les attractions. Or la principale attraction de cette zone, la plus visible, c’est Goudurix, dont le parcours est justement assez peu lié à la thématique viking. La zone médiévale est beaucoup plus réussie visiblement, mais pose la question de la compatibilité avec l’univers d’Astérix ; bon, le Moyen-Âge c’est juste après l’Antiquité, donc admettons. Mais la zone qui nous a laissé perplexes, c’est celle qui est nommée « A travers le temps » ; on y trouve une ambiance type vieux Paris, très très loin de l’époque d’Astérix. Je suppose que l’identité de cette zone a été choisie pour faire plaisir aux visiteurs étrangers, friands de vieilles images de la France. Personnellement j’aurais largement préféré que le Parc Astérix reste fidèle à son idée d’origine, et donc choisisse pour cette zone une autre civilisation rencontrée par Astérix et Obélix, plutôt qu’un voyage dans le temps. Cet anachronisme, on le retrouve également sur quelques attractions qui n’ont pas été réellement adaptées à l’ambiance antique, comme le manège Escadrille des As (des petits avions, dans le secteur viking) ou le petit train. Ca reste assez rare, et la majorité des attractions sont bien reliées aux thèmes d’Astérix.

Certains secteurs sont en revanche vraiment réussis. L’Egypte est magnifique (et on ne peut qu’espérer que cette zone très réussie sera étendue), la Grèce est également très réussie. L’Empire Romain et la Gaule ne sont pas mal, mais plus inégaux, avec des parties vraiment réussies (par exemple en Gaule, la Forêt d’Idéfix et le village d’Astérix ; dans l’Empire Romain, la zone autour du Défi de César), d’autres moins. La rue principale par laquelle on entre dans le parc est une grande réussite, avec des boutiques très bien décorées.

Dans l’ensemble, le parc est joli, on aurait simplement pu souhaiter un peu plus de cohérence, des identités plus marquées pour certaines zones et – un peu comme à Disneyland – des démarcations plus nettes entre les différents univers (c’est très bien fait quand on entre en Egypte, mais entre la Gaule et l’Empire Romain par exemple, c’est plus flou). Un point très appréciable qu’on ne trouve pas chez Mickey : l’humour omniprésent. Le parc est truffé de petits détails rigolos, comme on en trouve dans les BD d’Astérix, et qu’on s’amuse à chercher tandis qu’on déambule dans les allées entre deux attractions.

Services et nourriture

Aucun problème au niveau des services. Le parc dispose de grands parkings (attention, stationnement payant : 10€ pour la journée), situés tout près de l’entrée. Les temps d’attente des attractions sont affichés sur quelques panneaux actualisés en temps réel, situés à différents points stratégiques du parc. En revanche, ils ne sont pas visibles à l’entrée des attractions ; à la place, des marques fixes dans les files d’attente indiquent « A partir d’ici, 45 minutes d’attente », « A partir d’ici, 30 minutes », etc. Une application pour smartphone (Android / iOS) permet également d’avoir les temps d’attente. Dans l’ensemble, cette question de la connaissance des temps d’attente ne nous a pas trop inquiétés parce que le jour de notre visite, les attentes les plus longues que nous avons eues à subir n’ont pas dépassé 30 minutes, et pour la plupart des attractions c’était en dessous de 5 minutes.

Le parc contient 11 restaurants, les moins chers correspondent à peu près aux tarifs de chez Mickey (9€50 pour un menu fast food adulte, 5€60 le menu enfant). Le pique-nique est autorisé à l’intérieur du parc, dans une aire prévue à cet effet, entre le secteur des Vikings et la Grèce.

Le parc se traverse rapidement, on peut aller d’un bout à l’autre en une dizaine de minutes. Heureusement, parce que même comme ça, il est pratiquement impossible de faire toutes les attractions sur une journée. En mi-saison, le parc est ouvert de 10h à 18h. Même avec les très courts temps d’attente et bien que nous étions la plupart du temps en deux groupes de deux, sur différentes attractions, il y a une bonne dizaine d’attractions que nous n’avons pas eu le temps de faire – et encore, nous n’avons vu que deux des spectacles proposés, et avons mangé assez vite. En été, le parc est ouvert une heure de plus (10h-19h), mais j’imagine qu’il y a davantage d’attente. Pour tout faire confortablement, et avoir le temps de refaire les meilleures attractions, il vaut donc mieux prévoir deux jours sur le parc. Ou venir à Halloween pour les nocturnes (fermeture à 23h).

En résumé…

Malgré son image de parc pour les grands, le Parc Astérix a également largement de quoi occuper les petits, avec de nombreux manèges et attractions accessibles à partir de 80 ou 90cm, et une zone spécialement conçue pour les jeunes enfants – la Forêt d’Idéfix. Les plus grands (à partir de 8-9 ans pour les plus téméraires) pourront quant à eux s’éclater sur les grosses montagnes russes proposées par le parc, La Trace du Hourra avec ses trains bobsleighs, Le Tonnerre de Zeus et sa structure en bois, Goudurix et ses loopings, et la géniale OzIris avec ses trains suspendus. Le décor de certaines zones (Egypte, Grèce, Moyen-Age…) est vraiment très réussi, même si on aurait aimé une plus grande cohérence de l’ensemble et des délimitations un peu plus nettes entre certains secteurs. Les horaires d’ouverture sont un peu serrés pour tout faire en une journée, mais les temps d’attente très raisonnables même aux attractions les plus spectaculaires permettent de tout de même bien en profiter.

Infos bonus

  • LiensParc Astérix – Site Officiel | Facebook | Twitter
  • Tarifs 2015 :
    • Tarifs de base : 46€ (12 ans et plus) ; 38€ (de 3 à 11 ans) ; parking 10€
    • Gratuit pour les moins de 7 ans du 11 avril au 3 juillet 2015. Jusqu’à 2 entrées enfants offertes (pour les enfants de moins de 7 ans) pour une entrée adulte plein tarif achetée (46 €)
    • Accès illimité toute la saison à partir de 85 € avec le Pass Saison. Pass saison à partir de 85 €/Enfant et 95 €/Adulte (parking inclus) avec divers avantages (réductions hôtels, boutiques, restaurants)
    • Billet futé à partir de 35€. Réservez au moins 7 jours à l’avance sur parcasterix.fr pour bénéficier de tarifs réduits : Adulte (12 ans et plus) : 38 € : Enfant : 35 € (3 à 11 ans inclus)

Pour écrire ce test du Parc Astérix, nous avons bénéficié d’une invitation (2 adultes et 2 enfants). L’avis exprimé est sincère et basé sur nos réelles impressions.

Vous aimerez aussi...

5 réponses

  1. AlexNidhogg dit :

    Pour y avoir été 3 fois en tout et pour tout et dont la dernière fois en 2013.
    Osiris est tout simplement le plus impressionnant, c’est d’ailleurs attraction qui se paye le luxe d’avoir une file d’attente pour être devant (et uniquement devant) c’est à dire personne devant soi et la première descente est juste tellement incroyable qu’elle m’a rappelé mon saut à l’elastique (de part le fait que je sois devant je le rappelle)! D’ailleurs la descente dans le tunnel ne dure que peu de temps (1 seconde) mais le fait d’avoir mis de la brume à l’intérieur est vraiment une bonne idée! Mais l’attente de 1h était juste improbable même si le décor est magnifique!
    Pour le reste, c’est vrai que c’est plus familial qu’il n’y parait.
    Pour Tonnerre de Zeus… la première descente est folle et le bruit du bois qui craque alors qu’on slalome à toute allure entre les poteaux, excellent!

    Enfin que dire, c’est un parc à faire de toute façon au moins une fois!
    Et tant mieux si tu l’as fait après 2012 car manquer Osiris aurait été dommage!

  2. Alain dit :

    Bravo à l’auteur de cet article. Je reviens du Parc (jeudi 7 mai 2015, deux enfants de 4 ans), et effectivement le parc est plus familial que je ne pensais. Nous avons passé une excellente journée. Le personnel est gentil et disponible. Peu d’attente aux attractions. Je partage tous les commentaires.

    Mais attention ! Je recommande à tous ceux qui ont des enfants en bas âge qu’ils attendent qu’ils atteignent au moins 1 m de haut (ce que j’ai fait). Sinon, vous passerez une journée plutôt frustrante. Donc moins d’1 m : Mickey et plus d’1 m, Parc Asterix, par Toutatis !

  3. David dit :

    Bonjour
    Mon fils mesure 95 cm aura t il la possibilité de faires des attractions accompagné d un adulte ?

    • Shep dit :

      Bonjour, sans problème : j’ai emmené deux enfants de 4 ans et demi (mois de 100 cm) et ils ont pu presque toutes les attractions.

  4. vivi dit :

    Bonjour , mon fils mesure 1.02 m . Est- qu’il pourra faire les jeux réservé à 1.05 m ou ils sont vraiment règlementaire sur la taille ?

Réagir à cet article