Des bras prothétiques pour les enfants (merci l’impression 3D)

Il fut un temps où les prothèses de membres (bras ou jambes) coûtaient une fortune (elles coûtaient un bras, donc, haha qu’est-ce qu’on s’amuse ici). Ou plutôt, étaient vendues une fortune, puisqu’on peut sans doute remettre en question l’adéquation entre le prix de vente et le coût de fabrication réel, l’ensemble de la chaîne étant protégé par un brouillard de guerre s’étendant des fabricants aux professionnels de santé en charge de la pose des dites prothèses.

Puis arriva l’impression 3D. Le truc qui permet de court-circuiter les vieux circuits de fabrication et de commercialisation, comme les Uber font exploser l’organisation médiévale des taxis. Et là, comme par enchantement, les prothèses deviennent abordables. Elles deviennent en fait pratiquement gratuites. Le mouvement e-NABLE s’attache en effet à développer une communauté mondiale qui partage des fichiers source de prothèses permettant à n’importe qui équipé d’une imprimante 3D de créer des prothèses, pour les donner à ceux qui en ont besoin.

Ci-dessous, la vidéo de la petite Isabella, 8 ans, qui vient de recevoir son bras prothétique, imprimé par un membre du mouvement e-NABLE.

Pour sa convention 2015, e-NABLE s’est fixé l’objectif de produire et donner 1000 bras prothétiques.

1 réponse

  1. Stéfan dit :

    Et aussi : des dés pour Donjons et Dragons en braille, grâce à l’impression 3D : http://geekologie.com/2015/09/3d-printed-d20-die-w-braille-so-the-blin.php

Répondre à Stéfan Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.