Les Géants de Royal de Luxe : magie urbaine pour tous

Royal de Luxe - La Petite Géante sur son bateau (2009)

Ce week-end, les Géants de Royal de Luxe font leur retour à Nantes, après 3 ans d’absence (et des spectacles ailleurs dans le monde). Lors de leur dernière visite, E. avait 6 ans et U. 1 an et demi (c’est lui, juste en dessous, en train d’observer la Petite Géante). La fois d’avant, E. avait 4 ans. Il s’en souvient encore (même si ces souvenirs de ce premier spectacle sont beaucoup plus flous que ceux de 2011).

Espion // Spy

A vrai dire, ces spectacles de rue à base de géants sont des merveilles pour des enfants (et pas que pour eux, bien sûr…).

Mais pourquoi donc (doudou dis donc) ? Réponse en 9 points.

1. Géant = facile à voir

A la base, un enfant, c’est avant tout un hobbit (sans les poils sur les pieds). Or généralement les spectacles de rue se passent à hauteur d’homme, donc à moins de réussir à se faufiler au premier rang, les enfants ne voient rien. Enfin si, ils voient des postérieurs d’adultes. Les personnages et animaux géants de Royal de Luxe surplombent la foule, les points de vue et les perspectives possibles sont démultipliées, tout le monde peut en profiter. Oui même toi petit enfant qui mesure juste la taille minimale requise pour monter dans Big Thunder Mountain (1m02).

En route !

2. Inversion des échelles

'All creatures great and small'

Les Géants sont des marionnettes. Sauf qu’ils mesurent 5 à 10 fois notre taille, nous qui mesurons en temps normal 5 à 10 fois la taille d’une marionnette. A la manière d’un Chéri j’ai rétréci les gosses ou d’un Toy Story dont on serait les personnages principaux, on devient le temps du spectacle les jouets de ces Géants, qui nous observent de haut – avec leurs regards et attitudes étonnamment expressifs pour des pantins de bois et de métal.

Regard de géante // A look from a giantess

Je suis sûr qu’il y a des tas de trucs intelligents à dire sur l’empathie que ça génère, le fait de se retrouver dans la position du tout petit face au géant, mais là tout de suite je préfère parler des…

3. … explosions, confettis, fumée !

Comme un feu d’artifice en plein jour, le défilé est accompagné par moments de séquences explosives, toujours avec des idées complètement farfelues, et renouvelées à chaque spectacle : projections de confettis tirés au canon (avec de vrais explosifs), projection de voitures, cymbales géantes… Les tout petits se bouchent les oreilles, les grands jubilent parce que les explosions c’est dans le top 10 des trucs les plus cools qui existent en ce bas monde.

 

4. Une expérience qu’on n’oublie pas

Contrairement à quasiment tous les autres spectacles auxquels on peut assister (à l’exception peut-être des festivals de musique, comme le Heeeeeeeeeeeeeeeeeeeeellfest), on suit ici quelque chose qui se déroule dans une ville pendant 2, 3, 4 jours. Ca crée un attachement beaucoup plus fort, et c’est à mon avis ce qui explique qu’E. a encore des souvenirs du spectacle qu’il avait vu lorsqu’il avait 4 ans. Cet attachement est renforcé par le fait que Royal de Luxe entretient le mystère jusqu’à la dernière minute. En 2011, le matin du 2ème jour, un morceau de mur couvert d’une fresque était apparu au beau milieu d’une place de Nantes, comme tombé du ciel (photo ci-dessous), à la surprise de tout le monde. Même si on sait quels seront les personnages principaux – toute la communication préalable est centrée sur eux – tout le reste est entièrement confidentiel, et dévoilé en direct pendant les 2-3 jours.

Fresque "El Xolo" - L'histoire de Nantes

5. Spectacle multimédia

Les personnages gigantesques sont la partie visible de l’iceberg, celle qu’on remarque sur les photos.

Mais en live, il y a également un accompagnement musical en grande partie joué par un groupe qui suit les géants, sur un char (du moins c’était le cas en 2009 et 2011). Cette musique contribue grandement à la magie de l’ensemble, comme on peut le percevoir dans le montage vidéo ci-dessous qui retranscrit bien l’ambiance sonore.

Et bien sûr, le spectacle est également assuré par les marionnettistes, qui courent, crient leurs instructions, sautent et tirent sur des câbles toute la journée pour faire vivre les Géants. Un mélange de sport et de cirque, en quelque sorte. Le tout avec une coordination d’équipe digne des compétitions d’aviron.

6. La ville sous un autre angle

La scène de ce spectacle étant la ville, et pas uniquement une ou deux places mais bien un parcours de plusieurs kilomètres, on est amenés à (re)visiter les rues et découvrir des coins de nos propres villes où on ne va jamais en temps normal. Par la suite, quand on repasse dans ces lieux, les souvenirs des Géants resurgissent. Il se crée un attachement supplémentaire à la ville dans laquelle les enfants auront grandi.

Navigation dans les rues // Sailing the streets

7. Difficulty level = eas

Même si le big boss de Royal de Luxe Jean-Luc Courcoult construit un scénario – ici pour ce nouveau spectacle, intitulé Le Mur de Planck,  une histoire métaphysique de voyage des Géants à travers le temps et l’univers – il n’est pas indispensable d’en saisir toutes les subtilités pour profiter du spectacle. Il y a d’ailleurs généralement un fil conducteur très simple, compréhensible par tous ; la dernière fois, la Petite Géante souhaitait retrouver son oncle revenu du Mexique, et le parcours des 3 jours les amenait à converger jusqu’aux retrouvailles finales (encore une fois, une séquence étonnamment émouvante pour quelque chose qui était interprété par des marionnettes géantes actionnées par des câbles et des grues). Simple, efficace, à la portée de n’importe quel enfant.

8. L’alliance de l’art et de l’ingénierie

Car pour faire fonctionner tout ça, il y a des poulies, des cordes et des mécanismes dans tous les sens, souvent apparents. Lorsqu’on voit passer un Géant juste devant nous, on peut aussi apprécier l’ingéniosité des dispositifs qui permettent de le faire avancer et de faire bouger ses membres titanesques par la seule force de quelques petits humains. C’est une différence importance par rapport à des chars classiques de carnaval ou à une parade Disney : on voir non seulement le résultat, mais aussi la façon dont ça fonctionne. Paradoxalement, ça ne détruit pas la magie, ça la renforce. C’est là tout le talent de Royal de Luxe.

Sunday Morning...

9. Tout le monde en parle

L’échelle urbaine du spectacle, sa durée et le fait que ce soit bien évidemment totalement gratuit fait que la majorité de la population locale en profite. Les discussions sur les Géants remplacent donc dans les cours de récré, quelques jours avant et surtout après, les débats sur Minecraft ou sur lequel tu préfères dans X-Men. “Toi t’étais où pour le spectacle ? C’était qui ton personnage préféré ? T’as vu quand la voiture a explosé ou quand le Géant a dansé ? Etc.”. Certaines écoles privilégiées ont même la chance d’être associées au spectacle ; en 2009, des messages avaient été écrits par la population, dont des élèves, sur des cartes postales, qui pendant le défilé étaient tirées au canon comme des confettis.

Quelques précautions (quand même)

Pour en profiter sereinement avec des enfants (surtout petits, disons moins de 6 ans), un minimum d’organisation s’impose. En fouillant un peu, on peut savoir où et quand (à peu près) les Géants passent. Et donc viser les horaires moins peuplés (le matin) et les zones plus dégagées (grandes places) ou avec des points de vue stratégiques (pont ou autre zone en hauteur).

Le rythme est assez lent, les Géants bougent à leur vitesse. Un réveil peut durer 30 minutes, une séquence d’histoire peut durer 1 heure au même endroit. Et il faut parfois s’installer à un endroit stratégique un petit moment avant l’arrivée du spectacle, celui-ci se déplaçant en permance. Il vaut mieux avoir des enfants avec l’option “Peut rester en place”, mais comme on n’a pas forcément le choix, prévoyez de quoi les faire patienter.

Il y a du monde. Beaucoup de monde. En 2011, la ville de Nantes estime que 600000 personnes ont assisté au spectacle, en cumulé sur les 3 jours. Si vos enfants ne sont pas encore équipés d’une puce GPS greffée sous la peau, restez vigilants. Vous pouvez aussi leur passer des bracelets d’identification avec nom et numéro de téléphone – juste au cas où.

Enfin, sauf avec des 9-10 ans (ou plus) suffisamment résistants et à moins que vos 5-6 n’aient fait un stage d’enfant-soldat en Ouganda, il est impossible de tout voir avec des petits. Les parcours commencent en général vers 10h pour se terminer à 20h ou 21h. Très grosses journées, étant donné que tout se suit à pied. La poussette est votre amie, mais même sans marcher, ça demande une certaine endurance. La preuve : même les Géants font des siestes…

Grasse matinée, dimanche matin...

Bonus !

Mes albums photos (dont sont tirées les photos de cet article) des précédents spectacles de Royal de Luxe à Nantes (sur Flickr) :

1 réponse

  1. Stéfan dit :

    Voici une première fournée de photos du spectacle Nantes 2014 de Royal de Luxe, “Le Mur de Planck”, prises au compact parce que (comme par hasard) mon reflex est tombé en panne aujourd’hui : http://www.flickr.com/photos/st3f4n/sets/72157644666575889/

    Demain la suite (mes photos du 1er jour, avec surtout le petit géant).

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.