Quel âge pour Détective Pikachu ?

Premier long-métrage Pokémon en prise de vues réelles, après un nombre incalculable d’épisodes de dessin animé, de jeux vidéos et de films d’animation, Détective Pikachu est sorti vendredi dernier au Japon, et débarque en France en ce mercredi 8 mai, tel une armistice des temps modernes.

Mais au fait c’est quoi Détective Pikachu ?

Le film est une production américano-japonaise – surtout américaine dans sa présentation, son ambiance, son casting et sa réalisation. Principale originalité (outre les prises de vues réelles et les Pokémon intégrés en images de synthèse réalistes) : dans ce film, Pikachu parle. Il ne se contente plus de répéter “Pika Pika Pikachu”, il est capable de tenir de vraies conversations. Et là où ça devient intéressant, c’est que les réalisateurs ont fait le choix, pour la voix du plus kawaii des Pokémon, de l’acteur Ryan Reynolds. Oui, le même que dans Deadpool, le super héros le plus violent et le plus vulgaire porté sur grand écran ces dernières années.

Il en résulte un film dont le scénario n’a pas grand chose de très original, mais qui apporte un côté rafraîchissant, et légèrement plus adulte, à un univers vu et revu.

Alors, quel âge pour Détective Pikachu ?

Malgré Ryan Deadpool Reynolds, l’ambiance et les dialogues sont entièrement family-compatibles. Sans doute parce que certaines blagues de l’acteur ont été censurées, comme il l’a récemment avoué dans des interviews. Le Pikachu de Détective Pikachu est différent du Pikachu des dessins animés, mais rassurez-vous, ce n’est pas une version jaune, électrique et miniature de Deadpool.

Le scénario est un scénario classique de film d’investigation avec un fond d’espionnage (base secrète, trafic d’ingrédients illicites…), et ne devrait pas poser grandes difficultés de compréhension à des enfants qui ont déjà vu quelques films d’aventures.

La réalisation apporte quelques scènes un peu mouvementées (des explosions, quelques combats, une séquence sismique…), et le style plus réaliste des Pokémon rend forcément les “méchants” Pokémon un peu plus effrayants que leurs versions dessins animés ou jeux vidéo. Mais rien de bien méchant dans tout ça, le niveau d’impression visuelle n’est pas très éloigné de celui des actuelles productions Disney.

Au final, je ne vois pas vraiment d’obstacles à ce que ce film soit vu par des enfants de tout âge qui connaissent déjà l’univers Pokémon et sont habitués aux longs-métrages d’animation contemporains (notamment les films en image de synthèse Disney ou Disney-Pixar).

Rappel : concernant les recommandations d’âge pour les films du Guide du Parent Galactique.

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.