En 2015, Dyson s’attaque aux robots-aspirateurs

Le robot aspirateur est probablement le robot mobile qui est aujourd’hui le plus répandu dans les logements des simples mortels que nous sommes. Certes, il n’y a encore qu’une minorité de foyers équipés, mais on connait tous au moins une personne qui en a un, on en voit de temps à autre dans les catalogues de Conforama et consors, bref ce n’est pas comme les robots médecins 2-1B ou les astroméchanos, qu’on attend encore bien gentiment.

Étrangement, le big boss de l’innovation en matière d’aspirateurs, le britannique Dyson, est resté en retrait de ce mouvement dans lequel se sont pourtant déjà engagés des vieux de la vieille de l’électroménager, comme Philips, Samsung, Hoover, Miele ou LG – et surtout des petits nouveaux qui se sont spécialisés sur ce type bien précis d’aspirateurs, en particulier iRobot et son fameux Roomba, déjà vendu à plus de 10 millions d’exemplaires dans le monde (c’est plus que les Wii U).

Je n’ai personnellement jamais testé d’aspirateur robot, mais j’en ai vu un en action, et j’ai été très moyennement convaincu, en raison de la lenteur, du côté un peu aléatoire de la trajectoire, de l’assez faible puissance de la chose, et de l’incapacité à traiter les espaces difficiles d’accès (recoins entre deux meubles, espace sous des meubles très bas, etc.).

Treize ans après le premier Roomba, Dyson se lance enfin et sortira au printemps 2015 le Dyson 360 Eye. Fruit de 16 années de recherche (donc les petits filous avaient bien vu le coup venir et pendant tout ce temps, ils ne se tournaient pas les pouces, ils réfléchissaient !), cet aspirateur embarquera la fameuse (et géniale) technologie cyclonique Dyson (on peut donc espérer de la puissance d’aspiration), ainsi que 2 ou 3 autres bricoles, comme la commande via une application iOS et Android, un déplacement avec des chenilles (yes, comme Wall-E !)  et une caméra à 360° pour établir une cartographie de la pièce et de ses obstacles.

Alors, Dyson parviendra t-il à convaincre ceux qui n’ont pas encore été séduits par le principe du robot aspirateur ?

Une inconnue reste encore le prix de vente de l’objet. Et là, comme avec toute la gamme Dyson, et encore plus ici vu les innovations embarquées, on peut s’attendre à un appareil qui ne sera pas donné. Oui mais c’est un robot avec des chenilles ! Dans votre salon !

4 réponses

  1. Anciaux dit :

    Nouveau robot dyson qui doit sortir printemps 2015

  2. =Don Cristo= dit :

    Sinon, il reste la possibilité de passer soi-même l’aspirateur. Rapide, efficace, sûr.

    Pfff, j’en arrive à penser que le physique des humains dans Wall-E n’est pas de la science-fiction, mais de l’anticipation. Et ça fait peur.

    • Stéfan dit :

      “Sinon, il reste la possibilité de passer soi-même l’aspirateur. Rapide, efficace, sûr.”

      Certes. Mais j’imagine qu’on disait la même chose avec les premiers lave-vaisselle et lave-linge.

      • =Don Cristo= dit :

        À n’en point douter. Cela dit, on est passé d’opérations manuelles (vaisselle, vêtements, poussières) à des opérations assistées, voire remplacées par des appareils électriques (lave-vaisselle, lave-linge, aspirateur). Un énorme gain de temps, d’efficacité et de bien-être. Un progrès indéniable donc, en particulier pour les femmes.

        Les robots aspirateurs constituent la v2.0 des aspirateurs. Quelle est (dans leur état actuel, s’entend) leur réelle valeur ajoutée? Rendent-ils la vie vraiment plus simple et confortable? Apportent-ils une réelle amélioration par rapport aux aspirateurs classiques? Je me permets d’en douter.

        L’on pourrait imaginer de la même façon des lave-vaisselle et lave-linge en v2.0. Et de la même façon, je m’interrogerais sûrement de ce qu’ils nous apportent objectivement.

        N’en déplaise aux early adopters de ces aspirateurs new-gen, je reste convaincu qu’ils nous préparent à gagner un niveau en paresse et qu’ils ne présentent pas un réel intérêt.

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.