Pokémon Center Yokohama

[cet article revient d’entre les morts par le biais de mon programme de recyclage – publication initiale : septembre 2008]

Parfois (enfin surtout à une époque, il y a quelques années, maintenant ils se sont calmés) les médias français parlent de la folie Pokémon qui envahit nos cours de récré. Des cartes Pokémon, des jeux vidéo Pokémon, des peluches Pokémon. Les journalistes qui pensent que c’est ça, la Pokémania, ne sont pas vraisemblablement allés au Japon. N’est-ce pas Monsieur Pujadas, trop occupé à concevoir vos coiffures extravagantes ?

Au Japon il y a des magasins, les Pokémon Centers, qui sont les endroits sur Terre où on relève le plus fort taux de Pokémania. Les valeurs mesurées dépassent de 1000% les doses maximales conseillées. Si Oussama Ben Laden n’aimait pas les Pokémon, c’est sur ce genre de magasins qu’il écraserait des Boeing Pokémon (heureusement Oussama Ben Laden est fan de Pokémon, d’ailleurs il ne joue qu’à ça sur sa DS dans sa grotte en Afghanistan).

Dans un Pokémon Center, on trouve tout, mais avec des Pokémon dessus. Des céréales Pokémon ? Oui, voilà. Des puzzles et des jeux de société Pokémon ? Par ici. De la vaisselle Pokémon ? Bien sûr madame. Toutes les fournitures scolaires existantes, à la mode Pokémon ? Mais oui on a aussi. Du papier toilette Pokémon ? Mais c’est évident voyons, c’est un Pokémon Center ici monsieur.

Pokémon toilet paper
L’indispensable papier toilette Pokémon à l’effigie de Pikachu, Ouisticram, Palkia, Dialga…

Evidemment il y a aussi tout le kit de survie minimal : les figurines Pokémon, les peluches Pokémon, les jeux vidéo Pokémon, les sacoches de DS Pokémon, etc. Dans un coin, les inévitables distributeurs de gashapon Pokémon cotoient quelques machines à imprimer des stickers à la demande.

Pokémon Center Yokohama Kawaiiest plate ever.
Dans le Pokémon Center de Yokohama // Assiette Pokémon ultra-kawaii

En fait, un enfant français fan de Pokémon qui serait lâché dans un tel magasin deviendrait fou. C’est la raison pour laquelle ces magasins sont construits très loin de la France. Les enfants japonais sont bien plus résistants à de telles épreuves, habitués dès la plus tendre enfance à toutes sortes de jouets mignons ultra-colorés à collectionner.

Pokémon Center 10th Anniversary Gotta catch'em all!
10 ans de Pokémon Center // Échantillon de peluches Pokémon

[article également publié sur le blog Kyoto Tokyo 2008]

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. 3Moopydelfy dit :

    Du papier toilette pokémon? Oo les gens s’essuient vraiment les fesses avec?
    Les enfants européens n’ont pas la même culture des D.A que ceux japonais. Et tousles gamins ne se comportent pas comme des petits fous dans une arène. J’en connais élevés aux super-héros qui bavent devant les vitrines et réclament d’y aller 😀 Pas besoin des Pokémons pour avoir des bestioles mignonnes.

    • Stéfan dit :

      Le problème des papiers toilettes décorés c’est toujours un peu le même : ça fait mal au coeur de l’utiliser. Pokémon ou autre. Je suppose que c’est plutôt un truc à collectionner, finalement. En fait il faudrait du papier toilette à l’effigie de personnes ou des trucs qu’on n’aime pas. Là on pourrait l’utiliser sans scrupules.

      Concernant les bestioles mignonnes, les Japonais sont quand mêmes très forts en la matière, ils ont une culture de la mascotte et du truc à collectionner qu’on ne rencontre pas beaucoup ailleurs.

Réagir à cet article