Taram : quand Disney tentait l’heroic-fantasy

Je viens de voir Taram et le Chaudron Magique, peut-être pour la première fois car je ne me souviens pas l’avoir vu étant enfant (il est sorti en 1985 au cinéma).

Pour un Disney, il est assez surprenant, car il contient de très nombreux morceaux d’heroic-fantasy : une armée de squelettes-fantômes, le larbin du boss final qui ressemble à un goblin, le boss final lui-même qui est une sorte de clone de Skeletor. Quant à l’histoire… Un chaudron, détenu par un simple fermier, contient une magie ancestrale recherchée par le Seigneur des Ténèbres. Ce dernier peut voir à distance ceux qui entrent en contact avec le chaudron. Arrive un jour où, le danger étant imminent, Taram le garçon de ferme part en quête afin d’éviter que le chaudron ne tombe entre les mains du Seigneur des Ténèbres. Ca me rappelle vaguement une histoire avec un anneau, détenu par un simple hobbit, contenant une magie ancestrale recherchée par le seigneur des ténèbres Sauron, qui peut voir à distance ceux qui utilisent l’anneau, jusqu’au jour où, le danger étant imminent, Frodon le hobbit part en quête afin d’éviter que l’anneau ne tombe entre les mains de Sauron.

Très chouette affiche, qui reflète bien l’ambiance sombre du film

Et je ne vous parle pas de l’épée magique dont la lame s’illumine, ou des dragons lancés à la recherche de l’anneau à travers la Terre du Milieu du chaudron.

L’ambiance est assez sombre, avec pas mal d’images qui dénotent par rapport à ce qu’on voit d’habitude dans les Disney. Bon, ça reste un Disney, hein, n’exagérons rien ; E. (6 ans) l’a vu 2 fois et n’en est pas traumatisé. Mais je me demande si ce côté obscur plus affirmé n’est pas la raison pour laquelle Disney fait un peu comme si Taram et le Chaudron Magique n’avait jamais existé. Ceci expliquerait aussi pourquoi la très belle affiche d’époque (ci-contre) a été remplacée, sur le DVD, par une illustration sans aucun intérêt.

Dommage, car Taram et le Chaudron Magique est finalement plutôt bon, en tout cas largement meilleur que Pocahontas.

Bonus !

(mais peut-on vraiment considérer ça comme un bonus et non un malus ?)

Douchka, interprétant la chanson de Taram et le Chaudron Magique, qui heureusement n’apparaît pas dans le film, même pas au générique.

 

2 réponses

  1. LE Nelge dit :

    Dans le genre dessin animé pour nenfant qui osait je te suggère Brisby et le secret de NIMH, le premier Don Bluth qui a quitté Disney pour fonder sa propre boite et faire ses films à lui suite au refus de Disney de réaliser ce film, sans doute du fait du succès mitigé de Taram.

    De loin le plus intéressant des Don Bluth, parce que les 150 épisodes du petit dinosaure c’est nase à force.
    Dans les Don Bluth, Charly est vachement cool.

Réagir à cet article