A partir de quel âge peut-on jouer à Civilization ?

A priori, Civilization, c’est plutôt le genre de jeu dont on pourrait penser qu’il n’est pas du tout adapté aux enfants. Pas à cause de la violence (même si des gens meurent par dizaines de milliers en cas de guerre mondiale), mais parce que conduire un peuple de l’âge de pierre à la conquête spatiale en gérant le développement des villes, les relations avec les autres civilisations, l’exploration du monde, la découverte des technologies, etc. ça peut sembler un peu plus compliqué que couper des bananes dans Fruit Ninja ou balancer des oiseaux dans Angry Birds.

Oui mais non. Enfin, oui, c’est plus compliqué que les bananes et les oiseaux. Mais Civilization est malgré tout abordable et intéressant pour des enfants de moins de dix ans.

Voici 10 raisons qui font que selon moi ce jeu est très bien pour des enfants, à partir de 7-8 ans (et bien que le jeu soit classé PEGI 12, sûrement à cause de l’usage intensif d’armes tout au long de l’histoire de l’humanité dépeinte dans ce brûlot ultra-violent).

1. Facile à apprendre

Comme le disent souvent les développeurs de la série, Civilization est un jeu facile à apprendre, mais difficile à maîtriser. Autrement dit, sa prise en main est abordable (il n’est pas indispensable de se farcir un pavé de 200 pages d’explications avant de commencer à jouer), et c’est uniquement si on souhaite devenir super fort pour battre l’IA en difficulté élevée qu’il faut plonger dans les mécanismes avancés du jeu. En suivant les premiers didacticiels (ou en étant accompagné d’un adulte pour les premières parties), et en jouant en niveau facile (Colon), un enfant débutant peut gagner une partie, ou en tout cas ne pas avoir l’impression d’être complètement nul, et ignorer certains aspects du jeu qui peuvent au début lui prendre la tête (les doctrines, les religions introduites dans l’extension Gods & Kings, le tourisme introduit dans l’extension Brave New World etc.).

 

La civilisation grecque d'E. (8 ans)

Partie jouée sans assistance, par E. (8 ans) un matin pendant qu’on dormait. Après 2-3 parties commencées en multijoueur coop avec moi, il peut jouer tout seul ; même si pas mal d’aspects du jeu sont ignorés, en mode très facile ça n’est pas handicapant et ça n’empêche pas de s’amuser.

2. Pas de pression du sablier

Comme c’est du tour par tour, le joueur peut prendre son temps pour agir, déplacer toutes ses unités, construire ses bâtiments, réfléchir à sa stratégie… Je pense que ceci explique en grande partie le point précédent. C’est un exercice totalement différent de celui des RTS, où la pression constante de possibles attaques peut frustrer un enfant qui n’arrive pas à coordonner assez vite ses unités (ce qui n’empêche pas d’apprécier ce type de jeu, mais pour d’autres qualités – je rappelle à ce sujet mon article sur le toujours gratuit et sympathique Age of Empires Online), et où les premières parties peuvent devenir rapidement décourageantes si l’adversaire est un peu agressif.

3. Education scientifique

Dans Civilization, on apprend des trucs en histoire des sciences et technologies. Le positionnement des inventions les unes par rapport aux autres, leurs interdépendances, les constructions rendues possibles par chaque grande invention, etc. Le fait que pour pouvoir fabriquer des armées plus puissantes, il a fallu découvrir le travail du fer, puis la poudre à canon, puis l’aviation, puis le laser, puis… Le fait que pour aller découvrir l’Amérique en 1492, il a fallu d’abord que les Européens découvrent l’optique puis l’astronomie afin de pouvoir éloigner les bateaux des côtes. Etc.

4. Education historique

Les grandes civilisations de l’histoire, les noms de leurs principales villes, les noms des grands leaders. Les merveilles du Monde, à quoi elles servaient au moment de leur construction,  leur époque de construction approximative (oui parce que bon selon la façon dont on joue, Notre-Dame peut très bien être construite avant les Pyramides – à ce sujet, il faut évidemment expliquer à l’enfant qui joue que même si tous les éléments constitutifs du jeu sont tirés de la vraie histoire du Monde, ils ne sont pas forcément au bon endroit au bon moment : le Mont Fuji n’a pas forcément été découvert réellement par Alexandre le Grand sur sa caravelle en 1492). Dans Civilization, on apprend des choses sur les grands mouvements de l’histoire du monde, et je pense qu’on assimile inconsciemment certains concepts qu’on retrouve dans le programme d’histoire-géo depuis l’école primaire jusqu’au bac : le fait que chaque civilisation se développe d’abord de son côté au milieu de son brouillard, puis l’exploration des continents, puis le choc lors de la rencontre de civilisations n’ayant pas le même développement technologique, les motivations qui poussent les pays à la guerre, l’aménagement du territoire par les civilisations, la concurrence et la coopération entre les pays, etc. On apprend aussi des choses sur l’histoire des villes. Pourquoi beaucoup de grandes villes du monde réel sont construites sur des fleuves (parce que bonus de bouffe et de commerce bien sûr !) ? Un colisée c’est quoi, à quoi ça servait ? Et les moulins à eau ? Et les observatoires ? Etc.

Ce qui est important avec ces points 2 et 3 sur l’apprentissage culturel, c’est que tout ceci est appris de façon totalement indolore, c’est intégré dans le jeu et on l’assimile en fait de façon inconsciente, sans prise de tête. Pire : on apprend en s’amusant. Et ça c’est vraiment excellent pour les enfants. Pour les adultes aussi, remarque.

 

Bon ok, le Japon n'a peut-être pas marché sur Belgrade avec ses canons en 1970 après avoir envahi Cologne. Mais au passage, Civilization familiarise avec le principe de l'uchronie.

Le Japon n’a peut-être pas marché sur Belgrade avec ses canons en 1970 après avoir envahi Cologne. Mais au passage, Civilization familiarise avec le principe de l’uchronie.

5. Plaisir des yeux

Civilization 5 est visuellement très réussi. Les unités sont bien animées et très détaillées, le terrain est super beau, l’interface est clean, avec juste ce qu’il faut de couleur. Je pense qu’un adulte peut supporter un jeu de stratégie austère (à condition qu’il y ait de la profondeur). Mais pour un jeune enfant c’est plus difficile, et voir les soldats barbares tomber sous les flêches de ses archers, c’est forcément mieux que d’avoir simplement un message « votre unité archers inflige 18 points de dommage à l’unité brutes barbares » en blanc sur un écran noir.

 

Mourrez, barbares !

Mourrez, barbares !

6. On peut jouer avec papa (et/ou maman)

On peut jouer à plusieurs (notamment en coopération, très important), même si on n’a qu’un seul ordinateur grâce au mode hotseat. L’intérêt du hotseat pour l’enfant est double : il peut voir ce que fait l’adulte (et donc apprendre des trucs au passage), et quand c’est son tour, l’adulte peut lui expliquer pourquoi une ville placée dans des collines c’est bien pour se défendre mais peut-être moyen pour la population, ou montrer dans l’arbre des technologies que non, on ne peut pas construire tout de suite des fusées une fois qu’on a découvert le travail du fer.

Cerise sur le gâteau du multijoueur : chaque joueur peut régler son niveau de difficulté indépendamment des autres. Je peux jouer en niveau Prince (même si je galère…) avec E. qui joue au niveau Colon, dans la même partie.

7. Ca fait réfléchir, quand même un peu (quand même)

Car même si en mode Colon on peut jouer sans planifier ses actions avec 50 tours d’avance, petit à petit tout joueur de Civilization, adulte ou enfant, va chercher à améliorer son développement, étendre son territoire, être capable de produire plus vite, etc. Et donc commencer à penser de façon stratégique, coordonner ses actions, prioriser ses constructions, bien choisir ses technologies en fonction de la façon dont il veut gagner.

8. Enorme potentiel de rejouabilité

Beaucoup de jeux vidéo lassent rapidement. C’est moins souvent le cas des jeux de stratégie, car généralement ils sont conçus pour que chaque partie soit différente. En découvrant Civilization à 7-8 ans en mode Colon, un enfant pourra y rejouer à 8-9 ans avec un ou deux niveaux de difficulté de plus et en prenant en compte davantage d’aspects du jeu (par exemple les doctrines qui le saoûlaient à 8 ans, mais dont il est maintenant bien content de pouvoir exploiter les bonus, ou les échanges diplomatiques sur lesquels on peut faire l’impasse au début). Un peu comme un film qu’on reverrait plusieurs fois au cours de son enfance, comprenant à chaque fois de nouveaux éléments.

Des pions-unités qu'on déplace chacun son tour sur un plateau constitué de cases... Civilization est un jeu de société !

Des pions-unités qu’on déplace chacun son tour sur un plateau constitué de cases… Civilization est un jeu de société !

9. Extension logique du jeu de société

Du tour par tour, des unités qu’on déplace sur des cases d’un immense plateau, des stratégies à développer… On retrouve dans Civilization les ingrédients de base des jeux de société. Avec tout ce que le jeu vidéo peut y ajouter en complexité (gérée par la machine, heureusement), comme les statistiques de combats des unités, le calcul des points de ressources collectées à chaque tour, etc.

10. Pas cher !

L’édition Gold de Civilization 5 incluant le jeu de base, sa première (très bonne) extension Gods & Kings ainsi que des civilisations bonus, est vendue environ 20-30€ en version boîte. Et si vous faites vite (il reste 20h!), elle est à 9,99€ sur Steam dans le cadre des Summer Sales 2013.

 

Voilà, à vous d’essayer Civilization avec vos enfants (vous l’aurez compris, je conseille de faire l’exercice plutôt avec la dernière édition, Civilization 5, plus jolie et – je pense – un peu plus abordable), et de m’indiquer les résultats. Chez moi, E. (8 ans) adore, et ça tombe bien parce que moi aussi.

7 réponses

  1. Synbios dit :

    Salut,

    Mon neveu joue beaucoup à Civilization depuis ses 7-8 ans. Notamment à la version console Civilization Révolutions qui est simplifiée (sans être inintéressante) et a un look cartoon plus abordable.
    Plus globalement, je pense que certains enfants sont attirés par les jeux de stratégie car c’est un peu comme jouer aux petits soldats, on crée son armée, on l’envoie au combat… Par contre, difficile de trouver des RTS abordables à cet age.

    • Stéfan dit :

      J’ai testé la version console (démo Xbox), que j’ai trouvé pas trop mauvaise, mais j’ai eu du mal à être vraiment accroché en raison des simplifications et de la perte de profondeur par rapport à la version sur ordinateur. Mais c’est vrai que pour des enfants ça peut être une bonne solution pour commencer avant de se lancer dans le grand bain sur PC !
      Je suppose que c’est le cas, mais il y a bien un mode multijoueur en hot-seat et coopération dans cette version ?

      Le côté petits soldats de ce type de jeux, je suis complètement d’accord. Et c’est encore plus plaisant pour des enfants quand on doit construire sa base en plaçant différents bâtiments, des murs, des tourelles, etc., comme dans la plupart des RTS.

      En RTS abordable pour 7-8, je te conseille de jeter un coup d’oeil à Age of Empires Online. Il est gratuit donc ça n’engage à rien ; le look cartoon qui a été reproché par les fans ultra de la série est parfaitement adapté à de jeunes joueurs. Mon fils y joue depuis maintenant plus d’un an, donc il a commencé alors qu’il avait à peine 7 ans. J’ai écrit un article complet sur le sujet, ici : http://www.geekdad.fr/2012/11/age-of-empires-online-cest-gratuit-et-cest-bien/

    • Stéfan dit :

      Un autre RTS très bien pour commencer à partir de 6-7 ans : Age of Mythology. Un peu plus abordable que Age of Empires (moins d’unités, moins de stratégies…) mais très intéressant et très bien fait. Contrairement à Age of Empires 2, les graphismes n’ont pas mal vieilli, et tout fonctionne parfaitement sur un PC récent sans avoir à bricoler. Le côté mythologique avec les héros, les monstres et les incontournables titans est excellent pour les enfants.

      Age of Empires 3 est dans la même veine au niveau visuel et compatibilité avec les PC actuels, mais plus compliqué et plus réaliste.

      Age of Mythology est dispo dans le commerce pour moins de 10€ avec son add-on Titans : http://www.amazon.fr/product-reviews/B001TACM38/?_encoding=UTF8&camp=1642&creative=19458&linkCode=ur2&showViewpoints=0&sortBy=bySubmissionDateDescending&tag=dujapdanunjar-21
      Ou alors en téléchargement illégal…

  2. Manon dit :

    Et sinon, il existe une version jeu de plateau de Civilization. http://www.trictrac.net/jeu-de-societe/sid-meier-s-civilization-le-jeu-de-plateau/infos
    On peut y jouer de 2 à 4 (à 5 avec l’extension). Par contre les parties sont longues, très longues… Mais je crois que la majorité des mécanismes du jeu vidéo est présente.

    • Stéfan dit :

      Je crois que je l’ai vu un jour dans un magasin. Tu y as déjà joué ? Ca doit être quand même ultra allégé par rapport à la version jeu vidéo, sinon je ne vois pas comment ça peut être jouable.

      • Manon dit :

        Ouais j’y ai déjà joué ! Je ne connais pas le jeu vidéo mais le jeu m’avait paru compliqué (il y a beaucoup de pions et de cartes). On avait fait une partie à 2 avec des règles plus simples pour qu’elle soit plus courte mais ça avait duré 4h. Je pense que c’est allégé même si je pense que ça reprend quand même l’essentiel du jeu vidéo : on doit explorer de nouveaux endroits, développer sa technologie, participer à des batailles militaires et développer nos cités tout en gérant nos ressources. Je trouve que c’est un très bon jeu de gestion et de développement !

  3. Stéfan dit :

    Des clefs Steam gratuites pour Civilization V ici : https://goldenjoysticks.greenmangaming.com !
    Attention quantité limitée.

Répondre à Manon Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.