Robot Restaurant : plein les yeux pour tous les âges

J’inaugure avec cet article une nouvelle rubrique – Guide du Japon Galactique (original non ?), qui rassemblera les articles présentant peu d’intérêt si vous ne comptez jamais mettre les pieds au Japon avec vos enfants. On va bien s’amuser, vous allez voir. Certains articles (dont celui-ci) seront recyclés depuis le blog un peu plus personnel que nous avons créé pour documenter notre expatriation.

Human after all

Situé dans le quartier Kabukicho à Tokyo, le Robot Restaurant est un spectacle plus qu’un restaurant – comme son nom ne l’indique pas (on y trouve bien quelques barquettes de frites, seaux de popcorn et bento, mais c’est loin d’être l’attrait principal du lieu). Et, à vrai dire, l’ensemble est globalement opéré par des humains, plutôt que par des robots. Mais qu’importe l’adéquation littérale entre le nom et le contenu. Ce qui compte ici c’est l’intention générale de la chose. Or, si vous avez le budget, c’est un truc 100% kid-compatible à ne pas rater lors de votre passage à Tokyo.

Le concept est aussi simple qu’improbable : imaginez un carnaval, comme ceux qu’on voit en France, avec des chars fluos, des danseurs à plumes, des musiciens à percussions. Maintenant, prenez ce carnaval, avec ses chars, ses danseurs, ses musiciens, et déversez le tout dans une salle d’environ 100 m² située au 2ème sous-sol d’un petit immeuble de Tokyo. Ajoutez une bonne dose de lasers, de néons et d’explosions. Saupoudrez le tout de quelques ingrédients japonais mi-traditionnels mi-futuristes – tambours taiko fluos, démons oni armés de guitares shamisen électriques, samourais breakdancers… Et voilà, vous obtenez le Robot Restaurant.

Mode d’emploi du Robot Restaurant

  • L’entrée coûte théoriquement 8000 yen (adulte ou enfant, c’est pareil), mais vous pouvez l’obtenir pour moins cher (autour de 6000) en l’achetant sur internet, par exemple ici. On trouve également des coupons de réduction de 1000 yen assez facilement dans les guides, offices de tourisme, etc. Vous pouvez payer sur place, mais la réservation est dans tous les cas très conseillée (on y est allés un soir de semaine de février, la salle était presque pleine).
  • Le spectacle est complètement adapté aux enfants. Ca vaut vraiment le détour, c’est sans doute le truc le plus fou que vous pourrez voir en famille. La salle fournit des casques anti-bruit pour les plus jeunes (la musique et les bruitages sont assez forts).
  • Il est conseillé d’arriver sur place environ 30 minutes avant l’heure pour laquelle vous avez réservé. Ceci vous permettra de passer tranquillement par le guichet pour récupérer vos entrées et tickets boisson (1 boisson incluse dans le prix d’entrée), par les consignes pour déposer vos affaires, puis de grimper au 3ème étage où se trouve la première salle (une merveille de décoration si vous aimez les fauteuils dorés en forme d’escargot et les plafonds à miroirs). Cette salle est la plus proche de l’idée de restaurant : des tables, un bar pour commander boissons et nourriture (rapide), et une petite scène sur laquelle une chanteuse (pas mauvaise du tout) chante quelques balades, accompagnée à la guitare et au piano (par des musiciens lookés comme Daft Punk, en moins cher).
  • Trente minutes après l’heure de début de votre réservation, transfert au 2ème sous-sol du bâtiment, pour les choses sérieuses. Les spectateurs sont assis sur 6 rangées de sièges, 3 de chaque côté de la salle (chaque spectateur est donc face à la moitié du public), et le spectacle se déroule au milieu, dans une sorte de large couloir. Après une dizaine de minutes de merchandising (gadgets souvenirs et boissons avec ou sans alcool), le spectacle commence. Vous en ressortez environ une heure plus tard, en n’ayant pas compris ce que vous venez de vous prendre en pleine face.
  • Le spectacle est entrecoupé de 3 entractes, au cours desquels vous pouvez aller aux toilettes. Attention, gérez bien la vessie de vos enfants parce qu’il est strictement impossible de se lever de son siège et sortir de la salle en dehors de ces entractes.

Bonus

Ouvert en 2012, le lieu attire de plus en plus – surtout des étrangers (pratiquement aucun Japonais dans la salle quand on y est allés), y compris les stars internationales en déplacement à Tokyo (on trouve affichés aux murs les petits mots laissés par Katy Perry, Tim Burton, OK Go…). Le Robot Restaurant sert également de décor au clip Panic Station de Muse (à partir de 2min20 dans la vidéo ci-dessous).

Réagir à cet article