Tomorrowland : base lunaire

Un autre truc (les autres ici) qui ressemble à de la science-fiction mais qui sera peut-être d’une affligeante banalité quand nos enfants auront notre âge : les installations lunaires.

Particularité de celle qui est représentée ici : il s’agit d’un concept de l’Agence Spatiale Européenne et de l’agence d’architecture Foster+Partners, basé sur l’impression 3D. L’idée est d’éviter de transporter jusqu’à la Lune toutes les matières premières nécessaires à la construction de bâtiments. A la place, on envoie des robots d’impression 3D, qui à partir de plans 3D, forment les éléments solides comme de la roche à partir d’un mélange de sable lunaire et d’oxyde de magnesium.

Selon l’ESA, on économise ainsi 90% du poids du matériel à acheminer sur la Lune pour l’installation de cette base, il n’y a qu’à amener les robots et les parties légères comme les portes, les connecteurs, etc. Le projet devient donc économiquement faisable. En tout cas plus faisable que s’il fallait livrer sur place des tonnes de parpaings et sacs de ciment…

Forster+Partners indique avoir déjà réalisé des structures complètes similaires sur Terre sous conditions extrêmes.

Alors, des bases lunaires avant qu’on meure, et certains de nos enfants dedans, peut-être ?

1 réponse

  1. Duinhir dit :

    C’est le (déjà vieux) concept derrière la colonisation de mars dans “mars la rouge” de KS Robinson, qui consiste à faire des briques de régolite sur place.
    Ce qui manque aujourd’hui (comme pour la recherche de vie ET et a peu près tout ce qui est fun avec l’espace) c’est surtout la volonté politique.

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.