Les jeux vidéo pour filles, selon la Fnac

Les jeux vidéo sont une catégorie de jeux et jouets qui, étant apparue récemment (comparée aux poupées et aux petites voitures), a réussi à échapper à l’habitude qu’ont les marchands de classer les articles par sexe, en séparant bien les pages “garçons” et les pages “filles” dans leurs catalogues. Les pages jeux vidéo dans les catalogues de noël sont traditionnellement neutres, unisexes. En tout cas je ne crois pas avoir déjà vu de distinction.

Sauf sur Fnac.com, qui après s’être illustré par une magnifique sélection de jeux vidéo basée sur la classification PEGI conduisant à conseiller des jeux basés sur la lecture à des enfants de 3 ans, propose des sélections “les meilleurs jeux pour fille” et “les meilleurs jeux pour garçon“.

Pour la Fnac, les meilleurs jeux vidéo pour une fille sont :

  • La Maison du Style
  • Winx Club
  • Tour du Monde Hello Kitty
  • Cooking Mama
  • Alexandra Ledermann (et ses innombrables épisodes)
  • Babysitting Mama
  • Hello Kitty Loving Life
  • Zhu Zhu Pets

Surtout, très important : ne jamais mettre une fille en contact avec un jeu de stratégie ; elle pourrait y prendre goût et développer certaines ambitions. Les jeux d’aventures comme Zelda sont également à proscrire (bien trop compliquées pour une fille, les énigmes de Zelda), de même que les jeux de plate-forme comme Super Mario (ça demande beaucoup trop d’adresse et de réflexes, seul un garçon peut s’en sortir). Et les jeux de baston à la Street Fighter, Soul Calibur ou Super Smash Bros., ce n’est même pas la peine d’y songer. Jamais une fille ne sera championne dans ce genre de jeux.

Non, pour les filles, rien ne vaut un bon vieux jeu d’équitation, un jeu de cuisine, ou des mini-jeux pas trop compliqués avec des personnages roses et mignons.

7 réponses

  1. Très drôle le second degré du blog à propos des jeux “pour les filles”.
    La mienne a joué à tous ces jeux mais préfère de loin WoW, LoL, Super Mario, Professeur Layton…

  2. mattyllde dit :

    Bizarre je suis une fille et j’ai beaucoup joué à Mario et Zelda petite…. et à des legos qui n’étaient pas rose (ils n’y en avait pas remarque). C’est surtout les editeurs de jeux qui ciblent les filles par ces jeux…..

  3. Cani dit :

    Je bosse en magasin de jouets, j’essaie désespérément de vendre du Zelda, Donkey Kong et Mario Kart pour des filles mais malheureusement ça n’est pas assez fifille… pr les parents… oui oui, j’ai beau leur expliquer que ces jeux sont mixtes, ce sont bien les parents qui répondent : “Mais vous avez-quoi en jeux pr filles ?? Elle est très rose et paillettes voyez-vous ?!” *sic*

    Et c’est la même pour tous types de jouets : “Du Playmobil Western ? Non mais c’est pour une fille je vous dis !” “Un harmonica rouge ?! Mais c’est une fille, vous n’en avez pas en rose ?”

    • Stéfan dit :

      C’est fou ça. Enfin, pas fou dans le sens surprenant, c’est devenu tellement banal. Mais quand même. Pour les jouets type Playmobil à la limite on peut comprendre, il y a une forme de pratique ancestrale avec ces jouets qui existent depuis des décennies, dont une (mauvaise) habitude qui a pu se développer (et pourtant c’était pas faute d’engagement, au départ, cf. les instructions lego 1974 sur le côté unisexe de leurs jouets : http://www.dailymail.co.uk/femail/article-2848997/A-lot-boys-like-dolls-houses-lot-girls-prefer-spaceships-Lego-instructions-1974-advised-parents-against-gender-steroptying.html)

      Mais les jeux vidéo ! Ils ne vont quand même pas suivre le même chemin ! Ce serait trop triste.

      En tout cas bravo pour ton effort pour vendre autre chose que du Léa Passion et autres pour des filles ! Si le mouvement ne vient pas des parents, il faut bien que les magasins s’y mettent, comme Super U avec ses catalogues 2012 et 2013 qui ont fait beaucoup parler. Et surtout pas comme la Fnac avec sa sélection calamiteuse de “jeux pour filles”.

  4. Ido Scarpa dit :

    Je suis d’accord avec vous sur le choix de la FNAC, résolument réactionnaire et sexiste . Mais détrompez moi ( je suis loin d’être un spécialiste): comme pour les films, dans les jeux d’action ou de stratégie, il y a très peu de personnages ou héroines intéressantes ou “leader” auxquelles les filles peuvent s’identifier. Elles sont tout de même sommées de rentrer dans la peau de garçons.
    Le reproche que vous faites à la Fnac s’adresserait plus pertinemment aux éditeurs.

    • Stéfan dit :

      Hmmm… Pas tout à fait d’accord. Il y a effectivement des critiques, parfois justifiées, parfois abusives, sur le sexisme dans les jeux vidéo.

      Mais concernant votre argument, le premier point qui me pose problème est le suivant : doit on obligatoirement jouer un personnage du même sexe que soi pour trouver un jeu vidéo intéressant ? Si oui, comment expliquer le succès de Tomb Raider auprès des garçons ?

      Deuxième chose, même en supposant que les filles veulent absolument jouer des filles : il existe bien des jeux vidéo qui ne sont pas des Léa Passion gnangnan et autres simulateurs de gestion d’écurie ou de cuisine, dans lesquels les protagonistes sont ou peuvent être des filles/femmes. Certes ce n’est pas la majorité, mais il y en a. Exemples :
      – Pokémon : le joueur choisit au début du jeu s’il veut incarner un garçon ou une fille.
      – Street Fighter (et pratiquement tous les jeux de baston actuels) : le casting comporte bon nombre de combattantes (beaucoup plus aujourd’hui qu’à l’époque de Chun Li dans Street Fighter 2, d’ailleurs)
      – Civilization V : on peut incarner la Reine Elizabeth (Royaume-Uni), Isabelle (Espagne), Boadicée (Celtes)… et d’autres leaders historiques féminins (il y en a moins que d’hommes, mais on peut difficilement blâmer les éditeurs de jeux vidéo pour ce fait historique)
      – Civilization Beyond Earth : sur les 8 leaders qu’on peut incarner, 4 sont des femmes (Suzanne Fielding, Daoming Sochua, Kavitha Thakur, Elodie), parité parfaite
      – sorti cette année sur la plupart des consoles et sur PC, le magnifique Child of Light (RPG/aventure) a pour principal personnage une jeune fille, Aurora
      – Broken Age, très joli point and click sorti également cette année (PC) met en scène à parts égales 1 garçon et 1 fille, que le joueur incarne alternativement
      – Tomb Raider que j’ai cité ci-dessus

      Ce ne sont que les quelques exemples qui me viennent comme ça, il y en a certainement d’autres, et nul doute qu’un vrai “expert en jeu vidéo” (donc pas celui de la Fnac qui a fait la sélection…) pourrait facilement en trouver d’autres.

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.