Train Valley : des trains et des rails à construire, sur PC

TrainValley-screen3

En fouillant un peu dans les méandres du catalogue de Steam, on trouve parfois de petits jeux très sympathiques. Comme ce Train Valley, créé par trois jeunes développeurs russes. Les jeux de trains, aujourd’hui, c’est plutôt rare – à part les obscurs simulateurs de pilotage dont on a peine à croire qu’ils puissent être palpitants. La grande époque de Railroad Tycoon est loin dernière nous. Train Valley en reprend quelques ingrédients : la vue de dessus, la construction des voies, le contrôle des départs des trains… mais c’est tout. Car Train Valley n’est pas un jeu de stratégie à grande échelle ; à chaque partie, l’action se déroule sur un écran fixe, donc sur une surface de construction plutôt limitée. Le joueur ne peut que placer les rails, contrôler les aiguillages, déclencher les départs des trains, les arrêter en route et leur faire faire demi-tour. Pas de ressources à gérer, et le seul élément d’économie est le prix des rails (dépenses) et la valeur des trains (somme gagnée lorsqu’un train arrive dans la bonne gare).

But du jeu : sur la carte, on trouve différentes gares, identifiées par une couleur unique. Par exemple une gare rouge et une gare bleue. Un train bleu apparaît dans la gare rouge. Le joueur doit construire la voie qui reliera les deux gares, puis faire démarrer le train bleu pour qu’il rejoigne la gare bleue. Quand le train arrive dans sa gare, le joueur gagne de l’argent (permettant de financer d’autres rails) et la petite ville qui entoure la gare se développe automatiquement. L’affaire se complique lorsqu’on ajoute 2, 3, 4, 5 gares avec leurs couleurs. Les voies permettant de relier toutes les gares commencent alors à se croiser dans tous les sens, avec à la clé des aiguillages à contrôler pour éviter qu’un train n’arrive dans la mauvaise ou – plus grave – que deux trains entrent en collision.

Sous ses apparences de jeu de gestion ferroviaire, Train Valley est donc en réalité plutôt un mélange de casse-tête, de construction à petite échelle, et de capacité à coordonner de nombreux éléments dans un temps limité (car si le joueur tarde trop à faire partir un train, celui-ci finit par démarrer tout seul). On retrouve d’ailleurs un peu ici les ingrédients des circuits de trains classiques, dans lesquels on doit parfois gérer en temps réel les aiguillages et les voies pour éviter les collisions. Une sorte de Brio ou Plarail vidéoludique.

Les contrôles sont simples et se comprennent en quelques secondes. La maîtrise du jeu en revanche est un peu plus exigeante. U. (5 ans) a rapidement abandonné, frustré de voir ses trains exploser ou arriver dans les mauvaises gares. E. (10 ans) en revanche a bien accroché et a enchaîné les niveaux, lesquels sont répartis en quatre zones géographiques et temporelles : Europe (1830-1980), Amérique (1840-1960), Russie (1880-1980) et Japon (1900-2020). Des défis bonus dans chaque niveau (finir le niveau sans un seul accident, gagner une certaine somme d’argent, etc.) permettent d’augmenter la durée de vie, en incitant le joueur à refaire un niveau pour le réussir à la perfection.

Pour les joueurs plus jeunes, la présence d’un mode Bac à Sable est à signaler. Elle permet de rejouer sur des cartes réussies en mode Campagne, mais sans la contrainte du budget ni de l’argent. Par ailleurs, les accidents de trains sont moins graves puisqu’ils ne détruisent pas les voies.

Train Valley est disponible sur Steam et le Humble Store pour 9€99. Si vous cherchez un jeu de gestion de trafic ferroviaire et construction de voie ferrée facile d’accès, jouable à partir de 8-9 ans, et qui ne nécessite pas un PC surpuissant, ne cherchez plus !

Petite attention suffisamment rare pour être signalée : les développeurs ont prévu une option “daltonien” permettant de pouvoir jouer sans avoir à reconnaître les couleurs.

Train Valley | Prix : 9€99 | SteamHumble StoreSite officiel | Jouable à partir de 8-9 ans (mode normal), 6 ans (mode bac à sable) | Puissance PC : faible

1 réponse

  1. Pavel dit :

    Excellent petit jeu… je suis accro (et E. – 3,5a – veut jouer avec moi à chaque fois !) depuis que je l’ai essayé !
    Merci pour la découverte 🙂

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.