Quel âge pour The Revenant ?

The Revenant

A sa sortie en France, The Revenant est interdit aux moins de 12 ans. Mais, à sa sortie en France, Super Smash Bros Wii U est classé PEGI 12. Donc, voyons si réellement il faut éviter d’emmener de jeunes enfants au cinéma pour voir Leonardo di Caprio se friter avec la nature du grand nord américain.

Avant cela, deux ou trois mots sur la qualité du film. Comme Gravity, Seul au Monde ou Seul sur Mars, c’est un de ces films avec un fond réaliste, une approche plutôt sérieuse (quoique Seul sur Mars contenait sa part de gags et de musique disco), tout en restant un très bon divertissement qui ne prend pas la tête et devant lequel on ne s’ennuie pas. Dans The Revenant, on suit l’aventure d’un trappeur américain, à l’époque où la fourrure de castors est reine, face à la nature (et aux hommes) du nord de l’Amérique. Tel un Pierre Richard beau gosse, Hugh Glass (Leonardo) tombe de mauvaise passe en mauvaise passe, et on se demande jusqu’où il pourra aller sans craquer. Les paysages sont magnifiques, les scènes d’action et de tension vous scotchent dans votre fauteuil, et sont entrecoupées de séquences plus calmes et contemplatives dans lesquelles le passé du héros est progressivement dévoilé. Si vous aimez les films d’aventure sur fond réaliste et tragique, allez le voir, sans hésitation. C’est un excellent film.

Et pour les enfants, alors ?

Et bien, ma réponse courte est la suivante : l’interdiction de The Revenant aux moins de 12 ans est (contrairement au PEGI 12 de Smash Bros) justifiée – à peu de choses près. L’ambiance du film est assez anxiogène, du début à la fin – et à l’image de la météo (il pleut, il neige, il y a du vent, il fait froid). Non seulement le héros se retrouve, après le premier quart du film, seul contre une nature dangereuse, mais en plus son histoire personnelle et familiale (dévoilée par petites touches sous forme de flashbacks et de rêves) est d’une infinie tristesse. Les seuls moments où on rit dans The Revenant, c’est quand on voit qu’après chaque épreuve qui nous semblait terrible s’en profile une autre encore pire.

Les scènes d’action/tension sont nombreuses et leur réalisation ne nous épargne pas beaucoup de détails. Pour ne pas spoiler, je ne les détaille pas ici, mais dans une liste non exhaustive en fin d’article, si vous souhaitez vous faire une idée avant d’aller voir le film avec vos enfants. Ce que je peux en dire, en revanche, c’est que si vous trouvez que les combats ou les scènes de tension psychologique dans Star Wars ou les films Marvel de l’univers Avengers sont limites pour vos enfants, celles de The Revenant devront leur être épargnées pendant encore quelques années. On est très au dessus en termes de violence, de réalisme, et d’envie de se cacher les yeux (même pour des adultes). Si vous faites partie de ces parents qui considèrent que Star Wars, ce n’est pas avant 10 ans, vous pourrez offrir le blu-ray de The Revenant à vos enfants quand ils auront 16 ans.

The-Revenant-4

Pour un enfant qui a été progressivement habitué aux films d’action à peu près réalistes et à une certaine tension dans le scènario, avec des films comme Apollo 13, Jurassic Park, Indiana Jones, Seul au Monde, Gravity, alors oui, The Revenant à partir de 11 ou 12 ans, ça passe. Le scénario n’est pas particulièrement compliqué, les dialogues sont peu nombreux (l’histoire est essentiellement racontée par les images), et l’ensemble est divertissant et bien rythmé.

Il faut à mon avis juste prévenir l’enfant, avant de l’amener au cinéma, en lui indiquant que The Revenant est un film violent et réaliste avec des scènes qui peuvent impressionner. D’une part, ça permet de s’assurer qu’il est partant (en cas de doute, vous pouvez aussi choisir d’attendre le DVD/Blu-Ray, et voir le film dans un cadre plus tranquillisant que le cinéma – mais vous perdrez alors le côté spectaculaire de l’écran géant et des paysages écrasants du film). Et d’autre part, un enfant averti en vaut deux, et il sera moins choqué s’il sait à l’avance que le sang va couler.

Nous n’avons pas amené E. (bientôt 11 ans) voir le film au cinéma, et ne le regrettons pas. L’histoire, le côté survival à la Koh Lanta (sans Denis Brogniart), lui aurait certainement beaucoup plu. Mais les scènes violentes sont un cran au dessus de tout ce qu’il a pu voir jusqu’à présent. Je pense que nous lui montrerons quand il sortira en blu-ray.

The Revenant

Bande-annonce

Elle représente très bien l’ambiance et la dureté du film, donc vous pouvez l’utiliser comme échantillon témoin.

Quelques exemples de scènes difficiles (pour vous donner une idée) (attention spoilers)

  • L’attaque du camp des trappeurs par les peaux-rouges, au début du film. Un long plan séquence très spectaculaire dans lequel des flèches se plantent en pleine tête, des hachettes se plantent dans d’autres parties de l’anatomie, des crosses de fusils frappent des visages, et une vingtaine de personnes se font tuer de façon explicite.
  • Le combat 1 vs. 1, contre un ours. Il dure plusieurs minutes et est filmé en gros plan ; le réalisme de cette séquence est incroyable, et on ne nous épargne pas les coups de griffe, morsures et autres attaques de l’ours contre lesquelles le héros ne peut pas faire grand chose. Les blessures qui en résultent sont également impressionnantes et à peine dissimulées.
  • Le corps du héros, suite à cette épreuve, est montré à plusieurs reprises par la suite avec ses nombreuses plaies, qui s’infectent au fil des jours. Pas très ragoûtant.
  • Des organes de bison, arrachés directement sur l’animal mort, et mangés crus, en gros plan, avec hauts-le-coeur.
  • On assiste au vidage des organes d’un cheval mort, puis à l’entrée dans son bide ouvert, pour passer une nuit au chaud. La scène du Tauntaun de Star Wars V, en plus explicite, plus long et plus dégoulinant de sang et autres fluides corporels.
  • Un combat en gros plan, à l’arme blanche, avec tranchage de doigts, plantage dans le genou, etc. Comme le combat avec l’ours, c’est filmé de près, c’est très tendu, et c’est très réaliste.

5 réponses

  1. Vincent dit :

    Très bon article et tout à fait d’accord. Nous on a emmené M. (14 ans) et J. (11 ans et 9 mois…) et ça s’est très bien passé.
    Pourtant on a longuement hésité avant d’emmener J. : on lui a laissé le choix et bien expliqué à quoi il devait d’attendre, il est finalement venu et personne n’a regretté.
    Un très grand film.

  2. Erwan dit :

    Pas mieux, c’est très dur et j’ai vu ma femme se planquer derrière ses mains 2-3 fois. Il y avait des parents avec un enfant de 10 ans (vraiment pas plus) à la séance, à leur place je pense que je serai sorti rapidement vue l’intensité du film.
    D’ailleurs dans les spoilers tu peux peut être rajouter la scène avec Powaqa et le chef du groupe de trappeurs francais/quebecois/canadiens (au choix, je me souviens pas leur nationalité).

  3. Jeremie dit :

    Leonardo DiCaprio est un acteur merveilleux ! Depuis que je l’ai vu dans Titanic, je suis devenu un très grand fan ! Il mérite amplement cet oscar !

  4. Valentin dit :

    en même temps, ce film est soporifique, alors autant les emmener voir autre chose !
    à moins d’avoir envie de leur faire faire une sieste..!

  5. Bon je crois qu’avec un petit loup de 8 ans je vais attendre un peu avant de voir ce film, en tout cas merci pour ce compte rendu très complet qui m’a permis de prendre décision ! 🙂

Réagir à cet article