Vers un Disney Infinity 2 ?

disney-infinity-jeu-video-disney-interactive

Malgré ses assez nombreux défauts (voir le test), Disney Infinity se vend très bien, ce qui n’est pas très surprenant.

Dans un article du New-York Times (particulièrement mal informé sur le fonctionnement du jeu lui-même – voir ci-après), on apprend que 3 millions de starter packs de Disney Infinity ont été vendus depuis la sortie du jeu l’été dernier. A titre de comparaison, Skylanders Swap Force, sorti certes plus tardivement et ne bénéficiant pas de l’effet de nouveauté, s’est vendu à 597000 exemplaires. Disney Interactive termine ainsi le dernier trimestre de son année fiscale avec un bénéfice de 16 millions de dollars alors que l’année précédente la société accusait une perte de 76 millions de dollars pour la même période.

Star Wars dans Disney Infinity premier du nom : même si Disney le voulait, c’est désormais impossible car tout le contenu du jeu est déjà sur le disque, et il n’y a pas Star Wars.

Si on fait confiance au journal pour les chiffres, soulignons une erreur grossière, due soit à une mauvaise compréhension, soit à un embobinage du journaliste par l’équipe marketing de Disney : selon le New-York Times, Disney Infinity serait une plateforme, extensible à l’infini, les nouvelles figurines mises progressivement sur le marché par Disney permettant de débloquer de nouveaux personnages et aventures. L’exemple de la Reine des Neiges est cité : le film est sorti après le jeu, donc pour le journaliste cela signifie que les figurines Reine des Neiges ont permis d’ajouter au jeu un contenu initialement non prévu. En réalité ce contenu était déjà sur le disque acheté par les joueurs en août 2013, et ce tour de passe-passe n’a donc été possible que parce que quand le jeu a été développé, Disney Interactive avait accès au dossier Reine des Neiges. Autrement dit, on ne verra pas dans Disney Infinity du long-métrage Disney de fin 2014 ou 2015. Car Disney Infinity tourne dans un univers fermé, non extensible par des téléchargements. Il suffit d’ailleurs, dans le jeu, d’aller visiter le “Hall des Héros” pour voir que la liste des personnages est limitée et parfaitement connue.

Arrive donc ici la question d’un Disney Infinity 2. Ceux qui ont bien suivi tous les épisodes précédents savent que pour Disney Interactive, c’était quitte ou double : soit Disney Infinity faisait un bide et on disait adieu aux jeux vidéo Disney (hors petits jeux sur smartphones et tablettes), soit Disney Infinity marchait bien et les activités continuaient.

La porte est donc ouverte pour de nouvelles productions. Dont un Disney Infinity 2 qui, rêvons un peu, pourrait corriger les erreurs du premier et être ainsi le vrai jeu Disney ultime que le premier épisode promettait d’être. Je pense que les points suivants devraient être réglés en priorité :

  • un jeu vraiment extensible à l’infini, par des DLC qui seraient débloqués par de nouvelles figurines. Ceci nécessite d’abandonner les consoles aux capacités de téléchargement limités que sont la Wii U et la 3DS (ce qui est peu probable vu la démographie des propriétaires de ces consoles et la cible de Disney…). C’est la seule solution pour que Disney Infinity soit vraiment une plateforme capable d’accueillir des univers encore inconnus, qui ne sortiront au cinéma que 2 ou 3 ans plus tard ;
  • un mode créatif (coffre à jouets) permettant de partager ses créations librement et une refonte totale du catalogue permettant de naviguer parmi les créations des autres utilisateurs ;
  • Ce genre de mélange est malheureusement impossible dans Disney Infinity, hors mode coffre à jouets.

    la suppression des contraintes d’utilisation des personnages dans les aventures : laissez nous faire les quêtes de Monstres Academy avec Mickey ou Buzz l’éclair !

  • beaucoup plus d’univers Disney représentés, et pourquoi un élargissement aux propriétés Disney hors canal historique et Pixar ; je pense en particulier aux Muppets, à Marvel et bien sûr à Star Wars (on peut rêver). Ceci dépend un peu du 1er point, car le contenu qui figure sur le disque au départ est forcément limité (capacité d’investissement pour le concevoir), donc il faut pouvoir faire des extensions conçues ultérieurement, et donc livrées aux joueurs par téléchargement contre paiement d’une figurine.
  • des aventures mieux conçues, plus amusantes, plus rythmées, plus épiques, bref plus à l’image des films Disney.

Et pour que tout ceci soit possible, il faut que Disney Interactive prenne son temps : il faudrait donc que Disney Infinity 2 ne sorte pas en 2014 mais en 2015 (et que le développement soit déjà bien avancé). Sauront-ils résister à la tentation des ventes de Noël 2014 ?

 

3 réponses

  1. Stéfan dit :

    Bonus : Indiana Jones dans Disney Infinity (2) : http://s.cghub.com/files/Image/631001-632000/631221/160_max.jpg
    Ce serait cool non ?

  2. Stéfan dit :

    Nouvel indice d’un futur Disney Infinity 2 : offre d’emploi publiée par Disney Interactive, pour des testeurs d’un jeu Avalanche Software basé sur les licences Disney et Pixar qui sortirait au 3ème trimestre 2014 sur Xbox 360, Xbox One, PS4, PS3 et Wii U. https://sjobs.brassring.com/tgwebhost/jobdetails.aspx?partnerid=25348&siteid=5039&jobid=164936

  3. Tahiri dit :

    je viens de voir ça, par rapport à un Disney Infinity qui incluerait du contenu Star Wars et MArvel :
    http://www.rebelscum.com/story/front/Star_Wars_Coming_to_Disney_Infinity_156460.asp

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.