Splatoon, le FPS familial par Nintendo

Splatoon

Je continue de rattraper mon retard sur l’E3 grâce à JV (qui m’évite d’avoir à lire des milliards de news, communiqués et tweets, en me servant sur un plateau la substantifique moelle du salon international du jeu vidéo).

Et donc, je découvre Splatoon. Une exclusivité Wii U qui, comme Plants Vs. Zombie Garden Warfare, joue la trop rare carte du FPS familial (bon, en l’occurrence, c’est un TPS, mais vous voyez ce que je veux dire, on reprend plus ou moins le gameplay des jeux de tir militaires, on met une skin colorée, et on injecte une bonne dose de fun avec des bonus rigolos, des personnages kawaii, etc.).

Ca tire dans tous les sens, mais c’est mignon tout plein, puisqu’on se bat avec des pistolets à encre et non avec des AK-47. Astuce de gameplay intéressante, qui permet d’apporter une originalité à la chose : les traces d’encre laissées sur le sol et les murs permettent, lorsqu’elles sont de votre couleur, de vous déplacer plus rapidement, en vous transformant momentanément en poulpe (il n’y a que les Japonais pour penser que se transformer en poulpe, c’est cool).

Autre bon point : Nintendo crée un nouvel univers. Incroyable non ? Ce jeu ne contient ni Mario ni Zelda.

Splatoon est annoncé pour le premier semestre 2015. Si vous êtes du genre à vous y prendre légèrement en avance, ça se précommande ici.

Quelques screenshots

Méga analyse stratégique hyper pointue

Après Super Mario 3D World, Mario Kart 8, et bientôt avec Super Smash Bros, un nouveau Zelda, et donc ce Splatoon, doucement mais sûrement, Nintendo construit pour sa Wii U une bibliothèque de jeux exclusifs, familiaux et ma foi assez attirants. Etant donné que pas mal de joueurs (dont moi) n’ont pas encore franchi le pas de la next-gen puisque les catalogues Xbox One et PS4 sont globalement encore faiblards et trop orientés sur un certain type de jeux, la question est de savoir si Microsoft et Sony réagiront à temps, en sortant des jeux attirants pour les familles sur leurs nouvelles consoles.

Dans le cas contraire, Nintendo pourrait progressivement capter tous les clients potentiels, ne laissant à la PS4/Xbox One que les joueurs qui ne veulent que du PEGI 16/18. Ce qui serait finalement assez bien joué, vu que c’était loin d’être gagné au départ avec cette histoire bancale de tablette-manette, et le décalage technique d’une génération.

Autre scénario (qui ne serait pas très cool) : une barrière étanche, avec d’un côté tous les jeux familiaux cools sur Wii U en exclu, et de l’autre côté tous les blockbusters d’action/aventure sur PS4/Xbox One. Et donc l’obligation de double équipement pour profiter de l’ensemble. Pour l’instant, la situation dans laquelle on se trouve y ressemble pas mal…

Les annonces des six prochains mois et surtout les stratégies de noël sur les baisse de prix et les packs vont être déterminantes.

Le feuilleton continue, donc.

5 réponses

  1. Montacutins dit :

    Dans le genre FPS pas sanglant et dans un univers décalé, on joue à World of Padman chez moi. Basé sur le moteur de Quake, on est un personnage minuscule dans des maps reprenant majoritairement des pièces habituelles d’une maison. Ca jette aussi des billes de peinture avec tout un tas d’autres “armes” de ce genre…
    Uniquement en réseau, il n’y a pas de mode aventure, et terriblement fun, avec les modes habituels CTF, FFA, etc…

  2. =Don Cristo= dit :

    Pour le moment, Splatoon est encensé de tous côtés. Espérons que ça ne changera pas, les (joueurs sur) Wii U ont faim de jeux. OK, MK8 est très sympa, mais deux-trois autres jeux ne seraient pas de trop.

    Je redoute avec Splatoon ce que j’ai vécu avec Plants vs. Zombies (le shooter, pas l’autre): de la couleur et des promesses, mais au final pas grand’ chose, notamment du fait de l’obligation de jouer en ligne (et les bots, c’est fait pour les chiens?).

    Pour le moment, je n’ai pas encore succombé aux sirènes de Splatoon: pas fan du chara design, les couleurs et photos m’évoquent un mélange de Monstres et Cie et d’Epic Mickey. Je verrai en fin d’année comment le projet évolue. L’avantage est que, n’en attendant rien, je ne peux qu’être agréablement surpris. Non?

    Sur ce, quelqu’un pour un petit Tank! Tank! Tank!? OK, je sors.

  3. alexnidhogg dit :

    J’avoue que ce jeu m’a fait de l’oeil! Je le prendrai je pense!
    Mais surtout j’ai sauté le pas de la Wii U et je m’éclate avec femme et enfant sur Mario 3D World et Wii Party U… en attendant de prendre Rayman, MK8 🙂
    Dans le genre familial, c’est du tout bon la Wii U!

  4. Monsieur Saucisse dit :

    Je confirme les dire d’alexnidhogg : à l’heure actuelle, je trouve la Wii U parfaite pour un usage familial. J’ai profité d’une grosse remise lors des soldes pour craquer pour cette console, et je ne le regrette pas (ni junior ni madame d’ailleurs).

    Pour le moment on s’éclate sur Mario Kart 8, New Super Mario Bros U et Pikmin 3.

    Prochains achats programmés : Rayman Legends et Super Mario 3D World.

    Et puis surtout Super Smash Bros que Mini-Me attend impatiemment pour Noël ! 🙂

    • =Don Cristo= dit :

      Il est clair que la Wii U ne se conçoit qu’en famille. Cela dit, je trouve qu’il y a trop peu de jeux compatibles avec la tranche d’âge 5-8 ans. J’attends un Inazuma Wii(U)leven pour le plus grand (8 ans). Pour le cadet (5 ans), c’est plus compliqué. Bien que le but ne soit clairement pas d’abreuver les plus petits de JV, il serait néanmoins plus que bienvenu de pouvoir leur ménager de vraies séances de (vrais) jeu(x), plutôt que de devoir les entraîner dans des gameplays non adaptés à leurs âge et motricité. La prétendue segmentation familiale fait trop l’impasse sur les plus jeunes. De facto, ils sont exclus de la quasi-totalité du catalogue, alors qu’ils ne demandent qu’à partager avec leurs aînés de bons moments vidéoludiques.

      Pour le reste, tous les titres que tu cites sont colossaux. À l’exception de(s) Smash Bros, série qui constitue à mes yeux la baston du pauvre. OK, c’est drôlement plus accessible que les jeux commentés par Ken Bogard, mais je ne serais pas étonné qu’ils finissent par nous sortir un opus à un bouton, histoire de “plaire à tout le monde”. Quant à la collectionnite aiguë des trophées, hum hum!

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.