Les geeks sont-ils forcément des boulimiques de high-tech (et des Apple addicts) ?

Evolution du téléphone

Il ne vous aura pas échappé que récemment, Apple a de nouveau mystifié les médias et autres relais d’opinion en organisant un événement autour du lancement d’une montre dite smart, comme il en existe déjà des dizaines (oui mais là elle coûtera 349€ et plus, et y aura des pubs cools avec une musique hype, donc c’est mieux). Bon, peu importe cette montre et l’esbrouffe Apple qui marche à tous les coups. Ce qui m’énerve, c’est de lire ça et là que ces annonces excitent “les geeks” du monde entier. Les geeks sont-ils nécessairement tous afficionados d’Apple ? La réponse est évidemment non. D’ailleurs, je connais plus de geeks sans produits Apple, et plus de non geeks équipés. Quand ils ne parlent pas des geeks qui adorent tous Apple, les médias parlent des technophiles, mais le problème reste le même. On peut être technophile et trouver que globalement Apple se fout pas mal de la gueule du monde, et ne pas avoir grand chose à faire de la dixième version d’un smartphone hors de prix.

Bande de cons

Correction : la phrase exacte est : “Les médias ont les yeux tournés vers la Californie et Apple, et ils essaient de faire croire (et se convaincre) que ce sont les geeks et les technophiles qui sont fascinés, alors que ce sont eux.”

Mais on peut aller plus loin que cette histoire d’Apple. Les geeks sont-ils forcément tous des avaleurs de tous les nouveaux objets technologiques qui sortent, les absorbant sans discernement, uniquement parce qu’ils sont high-tech, connectés ou avec des écrans ?

BFM TV diffuse une chronique qui s’appelle “Culture Geek”. Dans le numéro du 12 septembre, le chroniqueur (qui doit bien avoir dans les 100 ans, donc désolé pour la discrimination, mais je me permets de mettre en cause sa geekitude) présente des vêtements connectés pour enfants. Etant donné que c’est dans la séquence Culture Geek, le message qui est passé par BFM TV, c’est que les geeks (en l’occurrence ici les parents geeks) valident ces produits.

Personnellement, je trouve que le principe des fringues avec balise GPS intégrée est assez discutable.

Big Brother is watching youLa technologie nous permet aujourd’hui de suivre nos enfants dans leurs déplacements (avec ces vêtements GPS), de les surveiller via des caméras IP, de les contacter à tout moment si on les équipe d’un téléphone portable… Le climat sécuritaire qui s’est établi ces 20 dernières années à cause de la plus grande visibilité des faits divers à la télé font que pour beaucoup de parents, il est très tentant de mettre en place ce genre de surveillance. Ponctuellement, ça peut rendre service, lorsque des circonstances exceptionnelles entraînent une inquiétude justifiée. Mais le problème est que cette surveillance peut facilement se transforme en espionnage. Où est la limite, à partir de quand c’est trop ? Est-ce que maintenir les enfants sous surveillance permanente ne risque pas de les empêcher de devenir indépendants et de comprendre comment fonctionne la liberté ? Ne faut-il pas les laisser faire leur part de conneries, comme nous l’avons fait étant enfants, sans GPS dans nos blousons ou caméras de Big Brother dans nos chambres pour nous en empêcher ? Nous n’avons pas été enlevés ou ne sommes pas devenus des criminels pour autant.

Nous avons tous vus des images de parents américains tenant leurs enfants en laisse dans la rue. Et globalement, je pense que tout le monde ici est à peu près d’accord pour dire que c’est dégradant et assez malsain – même si ça part d’un bon sentiment, de la volonté de protéger. Les fringues GPS, c’est une laisse pour enfants. Une laisse invisible, mais une laisse quand même.

Donc, ceci pour dire à messieurs les journalistes que :

  • non, les geeks ne bouffent pas tous du Apple tous les jours au petit déjeuner. Je pense qu’il y a davantage de geeks qui trouvent qu’Apple se fout du monde, et je pense que l’immense majorité des acheteurs de produits Apple ne sont pas des geeks.
  • non, les geeks ne se ruent pas sur la moindre nouveauté technologique. Contrairement aux journalistes généralistes, le geek est exigeant et méfiant. Il se documente, il fait des choix réfléchis. Par exemple, les fringues avec émetteurs GPS, vous les refilez aux parents névrosés qui ne peuvent pas lâcher cinq minutes leur enfant de dix ans, mais pour moi c’est non merci.

Merci de votre attention. Je vous laisse, je dois aller faire la queue devant l’Apple Store le plus proche pour être le premier à acheter une montre à 349€ avec un bracelet en plastique.

3 réponses

  1. pierremont dit :

    Complement d’accors avec cet article. Je suis une geek mais je n’aime pas du tout Apple. Merci pour cette remise en place.

  2. Nidhogg dit :

    Les journalistes et la majeure partie des gens croient que être geek et être “à la mode” c’est la même chose (oui c’est débile mais être chez apple, c’est être à la mode malheureusement selon les gens).
    Bref les gens pensent être à la mode, etc… et par la même occasion, être geek. Sauf que comme tu le précises un geek se renseigne, paye des choses chers parce qu’elle sont collector et non parce qu’elle sont vendues cheres pour être à la “mode”.
    Bref, la plus grande partie des possesseurs de Apple (iPhone, iPad,…) ne connaissent pour la plus part aucunement Star Wars par exemple… Et puis Geek préfère par exemple Android pour sa plateforme ouverte car personnalisable contrairement à Apple et ses systèmes fermés!

    Désolé des infos et avis en vrac, mais je ne supporte pas Apple, sauf peut-être certains ordinateurs qui sont pas trop mal mais le prix ne le justifie pas pour autant…

    Apple, où le reflet de la société… plus c’est cher, plus c’est tendance…
    … société de merde. Beauté & Richesse… tout dans le superficiel. Argh… enfin voilà, sur ce je vais manger lol.

  3. LE Nelge dit :

    Ça a quelle autonomie leur machin ? Typiquement la fonction GPS des téléphones ou appareils photos a une sérieuse tendance à vider la batterie rapidement. Je me dis donc que ces merveilleux objets ne sont probablement pas capables de remplir leur office bien longtemps. Ou alors on alourdi le vêtement en le remplissant de batterie (il est bien connu qu’augmenter le poids que porte un enfant est recommandé). Et quid des émission permanente du GPS pour l’organisme (pour le coup le GPS est contre la peau ou presque) ?
    Même en se dédouanant de l’aspect moral ou éthique ces magnifiques objet posent question, ou pas, je dramatise peut être. Je suis un gros technophobe qui se contente d’un vieux Nokia à clapet (mais contrairement à 80% de mes collègues, je sais mettre à jour un pilote d’imprimante).

    Quant à la iWatch, le monsieur de Apple qui a dit qu’ils allaient ébranler l’industrie horlogère suisse, je pense qu’il a tout compris. J’ai hâte de remplacer ma montre automatique par un machin que je dois recharger tous les soirs qui me coutera à 500€ (estimation sur base du prix du dernier Iphone qui coute aussi cher que mon PC Gamer (bon sans l’écran, la souris et le clavier de Gamer qui vont avec, mais quand même).

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.