Apta Babyname, une appli d’aide au choix du prénom

Le choix d’un prénom. Que voilà un exercice difficile, entre (1) la peur des conséquences sur la vie sociale de l’enfant, (2) la volonté de n’être ni ringard ni dans la banalité du moment, et (3) la pression de l’entourage si on a le malheur de donner quelques indices. Certes, on peut utiliser Pirate Name Generator, mais Wyatt ‘Captain Of Rats’ Tripps” ça ne va pas à tous les bébés.

Pour les Stormtroopers c'est facile, 2 lettres, 3 chiffres et voilà on a un nom.

Pour les Stormtroopers c’est facile, 2 lettres, 3 chiffres et voilà on a un nom.

Bref. C’est compliqué. D’autant plus qu’on est (généralement) deux, et qu’il faut donc trouver la perle rare à l’intersection des exigences de chacun.

Toutes les aides sont donc bonnes à prendre. Il y a bien entendu les classiques livres-catalogues qui rassemblent des centaines de prénoms, plus ou moins rares, avec quelques indications étymologiques, des prénoms synonymes ou proches, etc. Une solution pas mauvaise à mon goût, puisque c’est par ce biais qu’on avait trouvé le prénom d’E., que nous ne connaissions pas, et qui correspondait complètement à notre cahier des charges de prénom original mais à l’air classique, pas farfelu ou inventé.

Les classements des prénoms les plus donnés du moment, ça par contre c’est à mon avis très mauvais, je ne comprends pas comment certains parents peuvent imaginer que c’est une bonne idée de piocher dans le top 10 de l’année. De toute évidence, si ce classement peut avoir une utilité, c’est pour identifier les prénoms à fuir à tout prix. Qui a envie d’être, 10 ans plus tard, dans une classe avec 5 autres enfants qui ont le même prénom ? L’attaque des clones.

Autre option, qui reprend l’idée du livre mais l’adapte à l’interactivité quotidienne et tactile des tablettes et smartphones, avec une petite touche de réseau sociale : l’application chercheuse de prénom, en mode duo. Ca s’appelle Apta Babyname.

Comment ça marche ?

Apta BabynameL’application (dispo pour iOS et Android) est gratuite. Elle nécessite un compte Facebook (mais ne publie rien sauvagement sur votre mur), pour gérer le fonctionnement en duo, avec le probable deuxième parent (sinon c’est que votre situation est compliquée). Lors de votre première connexion à Apta Babyname, l’application regarde si la personne désignée “en couple” avec vous sur Facebook l’utilise aussi. Auquel cas le jeu peut commencer. Si vous n’êtes pas en couple, je pense que vous pouvez librement jouer avec n’importe qui de vos contacts (et donc selon les résultats de la compatibilité de goûts en matière de prénoms, choisir le meilleur partenaire pour la suite).

Chaque futur parent se voit proposer des prénoms, un à un, et peut soit le mettre à la poubelle, soit le sélectionner. C’est le principe de “cool or not”, on enchaîne les choix par un simple oui ou non, la machine nous en propose continuellement d’autres, et progressivement on se constitue une liste des prénoms sélectionnés.

Ensuite, un onglet permet de revoir tous les choix qu’on a effectués, ainsi que ceux du partenaire de jeu. Lorsqu’un prénom est rejeté par les deux, il disparaît automatiquement de la liste. Bye bye Kacper. Oui, Kacper. Car une des particularités de cette application, c’est qu’elle propose des prénoms de très nombreuses origines. Il y a donc beaucoup de rejets car la plupart ne sont pas utilisables en France (sauf volonté affirmée de faire vraiment original – Geronimo, Mikolaj, Hartmann, Jurij, ou Kacper donc), mais ça peut aussi permettre quelques trouvailles sympathiques auxquelles on n’aurait pas pensé en se limitant à une sélection trop franco-française. Rassurez-vous, si votre délire c’est plutôt Fabienne, Béatrice ou Hubert, il y en a aussi en stock.

Des filtres permettent de limiter les propositions : garçons, filles, ou longueur (en caractères). Pour une future version de l’application, ce serait bien si d’autres filtres pouvaient être introduits, par exemple sur les origines (limiter aux prénoms d’origine anglosaxonne, hispanique, française, asiatique…) ou l’absence de variations orthographiques (pas de “Oskar”, “Aksel”, “Maxim”…). Ceci afin de rendre la recherche plus efficace si les deux parents ont déjà quelques critères en tête.

Le côté ludique d’Apta Babyname est évident. La prise en main est rapide, on élimine ou sélectionne les prénoms en faisant glisser leur étiquette vers la droite ou la gauche de l’écran, tout est très rapide et simple. La présentation est sobre, efficace, lisible. Pas de fioritures niaises comme on en trouve malheureusement beaucoup dans les publications et services destinés aux futurs parents. Pas de photos de bébés, ouf, merci.

Est-ce que le résultat est garanti ?

Après avoir testé l’application avec Madame Geek Dad, le prénom commun qu’on a trouvé pour un nouveau fils fictif (si si fictif) correspond bien à quelque chose qui conviendrait, et qui est dans l’esprit des prénoms d’E. et U ; mais on l’avait déjà envisagé par le passé, donc sans l’aide d’Apta Babyname. Donc je ne sais pas si en situation réelle, elle nous permettrait de trouver LE prénom génial auquel on n’aurait pas pensé autrement. Mais ce n’est pas ça qui importe.

De toutes façons rassurez-vous, 20 ans plus tard tout ceci n’a plus d’importance puisque votre enfant est devenu une rockstar et a changé de nom.

Car en réalité – et c’est la même chose pour les livres de prénoms – il faut voir cette application plutôt comme un nouveau moyen ludique et attractif d’obtenir des idées supplémentaires et identifier quelques tendances partagées, afin d’alimenter la réflexion qui s’enrichit d’autres sources, toutes complémentaires.

Une évolution possible qui me semblerait intéressante pour l’avenir, serait une analyse par l’application des réponses données par les deux joueurs, afin d’identifier les traits communs (“on n’aime pas les prénoms très courts”, “on aime les prénoms d’origine méditerranéenne”, “on aime les prénoms qui contiennent des S”…), et en déduire de nouvelles propositions susceptibles de plaire – à la manière de last.fm pour la musique.

Obtenir Apta Babyname


Article sponsorisé mais contenu entièrement rédigé par mes soins, sur la base de mes véritables impressions sur l’application Apta Babyname.

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.