Star Wars Battlefront, enfin un FPS familial sur Xbox One et PS4 ?

J’ai passé des heures sur le premier Star Wars Battlefront, sur PC, en 2004. Le 2ème épisode, sorti en 2005 (après la Revanche des Sith au cinéma) m’avait moins captivé, sans doute parce qu’il n’avait plus l’attrait de la nouveauté, mais aussi parce que je le trouvais moins cohérent, avec trop de Jedi et de superpouvoirs. Depuis, plus rien. Enfin, il y a bien eu un Republic Commando plutôt sympa. Mais globalement, pour les joueurs plus jeunes que nous, ces dix dernières années ont été un peu tristounettes, sur le plan des jeux Star Wars explosifs.

Comme beaucoup, j’attend donc depuis longtemps un Star Wars Battlefront 3, qui jamais ne vint sur les consoles de la génération précédente (Star Wars Battlefront 2 est sorti sur PS2 et Xbox, pas sur PS3 et Xbox 360). Ce Star Wars Battlefront 3, il arrive enfin. Teasé à l’E3 2013, un peu plus révélé à l’E3 2014, c’est surtout en 2015 qu’il a fini par se montrer sérieusement, suivant de près les annonces liées à l’Episode VII et profitant ainsi des projecteurs braqués sur le retour de la saga au cinéma, pour une sortie fixée au 19 novembre sur PS4, Xbox One et PC.

Sobrement nommé Star Wars Battlefront, comme un reboot, ce jeu a également la particularité d’être le premier vrai gros jeu Star Wars à sortir depuis le rachat de Star Wars par Disney (je ne compte pas les jeux sur mobiles, ni Disney Infinity 3.0 qui n’est pas un jeu Star Wars mais un jeu Disney multi-thèmes).

Pour moi, c’est également un des fers de lance des consoles PS4 et Xbox One, qui commencent enfin à se doter de titres un peu moins orientés sur le militaire réaliste, les ambiances ténébreuses ou le foot. Car même si c’est un FPS, Star Wars Battlefont peut à mon avis convenir à un public plus jeune que les Call Of – un peu comme Halo qui avec son ambiance SF, ses aliens et ses lasers, me semble un peu plus kid-friendly qu’un jeu dans lequel on incarne des soldats du monde réel, dans des pays réels, avec des armes réelles.

Bien sûr, ce n’est pas Splatoon, qui est jouable à partir de 5 ans avec son ambiance colorée et cartoon. Mais à partir de 10 ans, Halo ou un FPS Star Wars comme ce Battlefront, pour moi ça passe. Du moins, de ce que j’ai vu des vidéos jusqu’à présent. Reste à voir ce que ça donnera en termes de difficulté – sachant que de toute façon (comme pour Splatoon) la victoire ou la défaite ne dépendront pas de ses seuls talents, puisque ce seront deux équipes de 20 joueurs qui s’affronteront dans la neige de Hoth, la forêt d’Endor ou le désert de Jakku. Autre point positif pour une approche familiale de ce jeu : la présence d’un mode coop en local (écran partagé, sur console uniquement), permettant de s’entraider et régner sur la galaxie comme père et fils.

Une beta ouverte sera proposée à tous les joueurs PC, Xbox One et PS4 du 8 au 12 octobre. Le jeu sort quand à lui le 19 novembre, un mois avant la sortie du Réveil de la Force. Un DLC gratuit sera disponible début décembre (dès le 1er décembre pour ceux qui auront pré-commandé le jeu avant le 19 novembre), afin d’ajouter la Bataille de Jakku parmi les cartes jouables, offrant ainsi un avant-goût de l’univers de l’Episode VII.

La Bataille de Jakku (concept art)

La Bataille de Jakku (concept art)

4 réponses

  1. alexnidhogg dit :

    J’attend de tater la Beta pour me faire mon avis… j’ai l’impression que le truc qui va me rebuter… c’est le fait de ne pas pouvoir viser. Les 2 options possibles seront tir à la 3ème personne et tir à la hanche (sans pouvoir regarder dans le viseur).
    Personnellement je pencherait pour un 12 ans d’âge minimum, on tire quand sur des Storm Troopers (on ne fait pas que regarder) qui sont des humains rappelons le…

    • Stéfan dit :

      Je n’ai pas compris ta remarque sur la visée, dans la démo de gameplay bataille de Hoth (vidéo qui est dans l’article) on voit un moment où le joueur vise par un viseur. Mais tu parles peut-être d’autre chose ? En tout cas oui, on verra la semaine prochaine avec la beta ce que ça donne vraiment. Mais en attendant je bave devant les vidéos, et j’ai montré celle de Hoth hier à E., il a été scotché comme moi quand je l’ai vue la 1ère fois.

      Pour l’âge mini, effectivement, ça reste un FPS/TPS militaire, mais je trouve que le cadre Star Wars permet de savoir qu’on est dans de la fantasy, il y a toutes les références des films, ça me semble moins nocif qu’un FPS militaire en environnement réaliste. Et (à moins que les vidéos de gameplay n’aient été édulcorées) il n’y a pas d’effusions de sang, têtes qui éclatent ou autres, visuellement ça reste du niveau Star Wars habituel. Même si bien sûr comme tu l’indiques on est acteurs et pas juste spectateurs.
      Donc 10, 11, 12 ans, je dirais que ça dépend aussi beaucoup (comme pour le reste) du parcours vidéoludique de l’enfant, c’est sûr qu’on va pas passer de Kirby à Battlefront du jour au lendemain. Mais pour un enfant qui a déjà pratiqué le jeu d’action un peu explosif, qui a goûté Halo, Broforce ou d’autres titres de cet acabit, je pense que ça passe.

  2. Godloff dit :

    j’ai installé et profité de la beta avec mes loupiots (10 et 7), qui sont déjà habitués à plant vs zombie d’une part et aux films star wars d’autre part, C’est “propre”, pas plus choquant que les films. On en est resté à la missions de survie sur Tatooine en split screen.
    C’est beau et c’est sympa à jouer, j’attends la sortie avec impatience…

    • Stéfan dit :

      Pareil, testé avec E. (10 ans) ; U. (5 ans bientôt 6) a regardé mais pas joué.
      J’ai lu des avis critiques de personnes se plaignant d’un gameplay pas assez nerveux, moi j’ai trouvé ça très bien. Ca explose quand même bien de partout, en 20 vs. 20 sur Hoth par moment c’est grisant. Et je pense que ce que certains jugent comme un manque de nervosité du gameplay est un point fort pour une prise en main par des joueurs plus jeunes.

Réagir à cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.