La parade Pikachu de Yokohama comme si vous n’y étiez pas

Après la parade Pikachu...

Recette pour rater la parade Pikachu de Yokohama :

  • S’assurer que les enfants sont à 10000km de Yokohama à la date de l’évènement ;
  • Le jour J, aller s’égarer toute la matinée dans les boutiques louches de figurines explicites, à Akihabara (Tokyo) ;
  • Partir pour Yokohama vers 15h15, sachant qu’il faut plus d’une heure pour arriver au lieu de la parade, et qu’elle se termine à 17h, et qu’on ne sait pas exactement où ça se passe.

Et voilà, grâce à cette astucieuse combinaison, nous n’avons vu de la parade Pikachu 2017 que ses spectateurs satisfaits et repus, et les ramasseurs de confettis.

Mais au fait, qu’est-ce que c’est que cette histoire de parade Pikachu ? Les origines de cette antique tradition japonaise remontent à l’an 26 de l’ère Heisei (soit 2014) : à l’occasion de la sortie d’un énième long-métrage Pokémon, une invasion de Pikachu est organisée dans le quartier Minato Mirai, à Yokohama (deuxième ville du Japon, au sud de Tokyo et agglomérée avec cette dernière). Plusieurs centaines de Pikachu sont lâchés dans les rues et les centres commerciaux. Depuis, chaque année à la même période (autour de mi août), l’opération est renouvelée, chaque fois avec un peu plus de Pikachu. En 2016, 1000 employés sous-payés transpiraient dans les énormes costumes jaunes du Pokémon le plus kawaii (selon un classement Pika Pika Magazine) ; en cette année 2017 (an 29 de l’ère Heisei, pour ceux qui ne suivent pas), ils étaient 1500.

https://www.instagram.com/p/BW9sBt_gLeP

Le Pikachu Outbreak se déroule sur plusieurs jours. Dès la mi juillet, les centres commerciaux de Minato Mirai commencent à prendre les couleurs de Pikachu, à l’aide d’affiches géantes et autres décorations. Les néons de la grande roue de Cosmo World (petit parc d’attraction dans Minato Mirai) font subrepticement apparaître Pikachu ou des Pokeball, au milieu de ses habituels motifs colorés. Le Pokémon Center de Yokohama est bien entendu un centre névralgique de l’opération, qui inclut également des spots spéciaux pour Pokémon Go, sur une durée limitée.

Puis, pendant quelques jours (cette année, du 9 au 15 août), les Pikachu font leur apparition, en quelques points stratégiques (et non annoncés à l’avance) de Minato Mirai. Le clou du spectacle est la fameuse parade sus-citée, qui se déroulait donc le 14 août de 16h à 17h ; une centaine de Pikachu, accompagnés de danseurs et danseuses en costumes jaunes, de quelques chars, trois ou quatre têtes gonflables géantes, et des kilos de confettis jaune électrique.

Arrivés sur les lieux vers 16h40, nous ne vîmes de cette parade que la foule compacte et sur-équipée de casquettes Pikachu qui était venue en profiter. On réessaiera en 2018…

Réagir à cet article