[Movie Recycler] Batman – Le film (1966)

Batman, le film

Attention, nous remontons encore plus loin dans le temps. Après la Planète des Singes de 1968, voici le Batman de 1966. Si vous ne connaissez pas ce film, imaginez l’exact contraire de l’ambiance de la trilogie The Dark Knight, et voilà, vous avez le film Batman de 1966.

La couleur vient d’envahir le cinéma, donc un peu comme certains réalisateurs le font aujourd’hui avec la 3D, on en use et on en abuse, dès le générique. Batman n’est pas un chevalier noir, mais plutôt jaune et bleu (même design que dans la série télé de la même époque).

Les dents de la mer, version Batman 1966

Les dents de la mer, version Batman 1966

Assez rapidement, on comprend à quel type de film on a à faire, lorsque Batman descend une échelle de corde suspendue à un hélicoptère (une simple échelle, avec une étiquette “Bat-échelle” dessus) pour aborder un bateau, mais rate son coup et se fait choper par un requin, qu’il affronte alors à coups de poings et coups de pieds (toujours suspendu à l’échelle), tandis que Robin lui descend un bat-spray anti-requins. Le requin finit par lâcher prise, retomber dans l’eau, et exploser. Dialogue conclusif de la scène :

Robin : Quelle cruauté ! Gaver un pauvre requin de centaines de kilos de TNT…
Batman : Ah oui, rien n’est sacré pour ces monstres !

Le dynamique duo

Le dynamique duo des champions du bien

Oui, Batman de 1966 est un film comique. On ne sait pas très bien si tous les effets comiques sont volontaires (c’est-à-dire parodiques), ou si c’est un vrai nanar, drôle sans le vouloir. Quoi qu’il en soit, cette ambiance bon enfant, les trucages très mal faits, les répliques ringardes, le jeu excessif du quatuor de gredins (la Femme-Chat, le Joker, le Pingouin, le Sphynx), les énigmes qui ne veulent absolument rien dire ou encore l’intrigue abracadabrantesque (les méchants veulent utiliser un appareil sur les membres du conseil de sécurité de l’ONU pour en faire de petits tas de poudre déshydratée), font paradoxalement de ce très mauvais film un excellent film.

Quel âge pour des enfants ?

Exactement pour les raisons que je viens d’indiquer, c’est certainement le meilleur Batman pour les jeunes enfants. En effet, dans les autres films, en particulier la trilogie de Christopher Nolan mais même avant dans le Batman de Tim Burton, il y a une ambiance assez sombre, des personnages malsains plutôt inquiétants.

Les gredins

Le Joker est légèrement moins flippant ici que dans sa version Heath Ledger pour Christopher Nolan

Batman de 1966 fait dans le burlesque, les méchants sont bêtes et ridicules comme dans un spectacle de Guignol, et il n’y a jamais de réelle mise en danger des champions du bien (aka le dynamique duo, aka Batman et Robin). Il peut être vu sans aucun problème dès 5 ans, même si pour saisir toute l’histoire (et son invraisemblance) c’est plutôt autour de 8 ans que ça se passe.

En revanche, pour comprendre la logique des énigmes du Sphynx (et surtout la capacité de Batman et Robin à les résoudre), même à 35 ans, ça ne marche pas, j’imagine donc qu’il faut être encore plus vieux et plus sage.

Les parents soucieux de l’absence de langage grossier dans les œuvres audiovisuelles auxquelles sont exposés leur progéniture seront ravi d’apprendre qu’il n’y a pas de grossièreté dans ce film, sauf si vous considérez que l’expression branchée “Nom d’une pipe en bois” est un peu excessive.

Enfin, montrer ce film à des enfants, c’est également leur faire réaliser les progrès réalisés en matière de films de super-héros depuis 50 ans, et les initier au plaisir du visionnage de nanars. Apprécier un truc mauvais parce qu’on n’est pas capable d’en percevoir les défauts, c’est nul. Mais percevoir les défauts et être capable de les transformer en quelque chose de réjouissant, c’est cool. Vital, même, pour envisager un jour de passer à l’oeuvre de Chuck Norris.

PS : aussi incroyable que cela puisse paraître, ce film est disponible non seulement en DVD, mais également en Blu-Ray (!)

La série Movie Recycler, c’est tous les meilleurs films du passé, recyclés pour un visionnage contemporain, avec de vrais enfants d’aujourd’hui.

2 réponses

  1. La scène de la bombe est cultissime…
    Comme écris plus haut mon ket de 4 ans adore

Répondre à Stéfan Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.