Typing of the Dead Overkill : tuer des zombies au clavier

Quel meilleur moyen pour mettre à l’épreuve sa rapidité et sa précision au clavier que de le faire lorsqu’on est assaillit par des zombies, que chaque seconde compte et que la moindre erreur peut être fatale ?

The Typing of the Dead: Overkill est un remake du jeu de tir sur rail House of the Dead: Overkill. Mais à la place du flingue qu’on pointe à l’écran, on détruit les zombies en tapant les mots qui apparaissent. Autrement dit, ce jeu est la version PEGI 18 du jeu d’apprentissage de frappe au clavier de Nintendo, avec les Pokémon (qui présentait le gros inconvénient de se jouer uniquement sur DS avec un clavier spécial, plus petit qu’un clavier PC classique).

Compte-tenu de la forte dose de zombies surgissant par surprise, de l’ambiance glauque générale et des giclées de sangs en vue subjective, je déconseille Typing of the Dead pour des enfants. Par contre je trouve qu’il faudrait plus de jeux de ce genre là, permettant d’améliorer sa maîtrise du clavier en s’amusant, pour tous les âges. Car à 10 ans, pour être future-proof, un enfant devrait être capable d’écrire au moins aussi vite au clavier qu’avec un de ces machins appelés “stylos”. Y a encore du boulot.

 

4 réponses

  1. Nidhogg dit :

    English only i guess?! :/

  2. =Don Cristo= dit :

    En ce début de mois de juillet, je tenais la boîte Pokémon similaire. Il m’était donné de l’acheter à prix cassé, plusieurs exemplaires restant invendus. Je l’ai reposée dans son rayon. Le concept est sympa, attirant. Il donne bonne conscience (“si si, chérie, j’te jure, c’est bien pour les petits, en plus, ça va leur apprendre plein de choses”). Puis l’objectivité reprend le dessus.
    Bref, Typing of the Dead a tout pour plaire… sauf un gameplay. Et un jeu vidéo sans gameplay, ben ça s’appelle une vidéo, c’est passif. Donc antithétique. J’en entends crier “Dragon’s Lair” ou “David Cage”.
    En plus, franchement, les rail shooters, c’est so nineties.

    Quitte à s’adonner à un non-jeu sur le thème des zombies, autant (re)faire l’excellent The Walking Dead. Et attendre que celui-ci nous soit jeté à la tête pour enfin y jouer. Oui, je sais, c’est contradictoire avec ce qui précède. Il paraît que les jeux vidéo nous lobotomisent, nous dépouillent de notre sens critique, lorsqu’il ne fait pas de nous des tueurs. Alors une petite incohérence de plus ou de moins ne saurait nous être reprochée.

    • Stéfan dit :

      Ce que je trouve intéressant dans ce Typing of the Dead, ce n’est pas tant les zombies que le principe du jeu basé sur la rapidité de frappe au clavier. A vrai dire je ne suis pas un grand fan de zombies. Mais là, c’est marrant.

Répondre à Nidhogg Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.