Quel âge pour Jurassic World ?

Jurassic World

Quatorze ans après Jurassic Park 3, et vingt-deux ans après Jurassic Park premier du nom, les dinosaures imaginés par Michael Crichton et portés à l’écran par Steven Spielberg sont de retour au cinéma. Jurassic World est un des nombreux blockbusters de science-fiction de l’année. Je l’attendais, E. (10 ans) aussi. Mais ces derniers jours, plusieurs avis convergents m’ont fait douté de la compatibilité du film avec un visionnage par des enfants, dans l’obscurité et devant l’écran géant d’un cinéma. « Beaucoup plus violent et beaucoup plus sanglant que les précédents films, donc à ne pas montrer à des enfants même s’ils ont vu le premier Jurassic Park. » C’est ce que j’avais retenu de ces avis. Mais en lisant les justifications, en me basant sur l’ambiance générale de la bande-annonce, et en ayant du mal à croire que la série ait pu prendre un tournant complètement gore, j’ai fini par tenter l’expérience avec E., malgré tout, et après lui avoir demandé s’il était sûr de vouloir le voir, sachant qu’il serait certainement plus effrayant et sanglant que les précédents épisodes.

Pour limiter les risques, j’ai choisi une séance de fin d’après-midi, plutôt que celle du soir, et bien entendu en 2D, d’une part parce que la 3D j’aime pas, et d’autre part parce que les séquences effrayantes peuvent l’être encore plus en 3D.

Alors, qu’en est-il, finalement ?

Un très bon épisode

D’abord, sachez que le film est très bon. Je ne suis pas ennuyé une seconde, je l’ai préféré aux épisodes 2 et 3 ; quant à la comparaison avec le premier, elle est plus délicate. Le film originel garde évidemment le charme des débuts ; mais il prend tout de même un coup de vieux à côté de ce nouvel épisode, plus spectaculaire. Des précédents films, on retrouve quelques ingrédients : le duo d’enfants qu’on suit de leur arrivée au parc, jusqu’à la catastrophe, puis au dénouement ; le baroudeur spécialiste des dinosaures (ici interprété par Chris « StarLord » Pratt, qui joue un dresseur/soigneur de dinosaures et qu’on retrouve avec plaisir après les Gardiens de la Galaxie) ; les commandos armés comme on en avait vu dans le troisième film ; le riche philanthrope qui dépense sans compter…

Les puristes regretteront sans doute que l’histoire ne soit plus basée sur un affrontement entre des dinosaures – des vrais (même si recréés) – et des humains, puisqu’ici l’élément perturbateur est une bestiole créée de toutes pièces par l’homme, et non une copie d’un dinosaure ayant réellement existé. J’avais lu cette critique avant le film, je m’attendais à être un peu du même avis. Mais finalement j’ai trouvé le résultat convaincant. Il permet d’éviter la redite par rapport aux précédents films, et le pseudo-dinosaure n’a pas le look farfelu que je craignais un peu. Bref, pour moi ça fonctionne. Idem pour des trucs que je trouvais un peu moyens dans la bande-annonce (les sphères qui roulent, le dinosaure aquatique géant) : à ma grande surprise, j’ai trouvé que ça s’insérait finalement très bien dans le film.

Plus violent que Jurassic Park, mais moins angoissant

Jurassic World est effectivement plus violent que Jurassic Park. Le parc est ouvert, il accueille 20000 personnes, donc forcément quand ça se met à déconner, il y a plus de victimes. Mais contrairement à ce que j’imaginais en lisant quelques avis, les séquences où la foule se fait attaquer ne sont pas des scènes de boucherie. Pas de membres arrachés, pas de marres de sang. Oui, il y a bien quelques giclées de sang à 2 ou 3 reprises. Oui, on voit des gens se faire bouffer. Mais on en avait aussi vu dans les précédents films. Une scène est un peu plus difficile, lorsqu’un personnage qui n’est pas un anonyme de la foule passe un petit moment entre les pattes d’un dinosaure mal intentionné ; à l’exception de cette scène, toutes les autres morts sont rapides. Autre élément de violence supplémentaire : il y a davantage d’affrontements entre des hommes armés et les dinosaures. Ça mitraille, ça explose (un peu), mais ce n’est pas non plus un film de guerre ou un Call of Duty.

Plus de victimes et plus de combat, en revanche moins de scènes angoissantes. Dans le premier Jurassic Park, plusieurs séquences jouaient longuement avec nos nerfs : la première rencontre avec le t-rex quand les enfants sont dans la jeep avec Ian Malcom et Alan Grant ; les vélociraptors dans la cuisine à nouveau avec les enfants planqués dans les placards… Ces séquences n’étaient pas explicitement violentes, en revanche elles étaient plutôt stressantes. Dans Jurassic World, je n’ai relevé qu’une seule scène de stress comparable (d’ailleurs assez similaire à celle de la jeep de Jurassic Park). Globalement, le film est donc plus violent, mais moins angoissant.

On retrouve également, comme dans les films de Spielberg, les petites touches d’humour parsemées ça et là, pour détendre l’atmosphère autour des scènes d’action.

Finalement, E. m’a dit « En fait ça ne fait pas si peur. Il y a 2 ou 3 passages où ça surgit d’un seul coup, mais sinon ça va. »

Grosso modo, je dirais que si votre enfant a déjà vu Jurassic Park il y a 1 ou 2 ans et que c’était passé sans encombre, et qu’il a déjà un peu l’habitude des blockbusters d’action explosive comme les derniers Avengers, Gardiens de la Galaxie, Godzilla, la Planète des Singes L’Affrontement et consors, il ne devrait pas y avoir de grandes difficultés avec ce Jurassic World. Pour faire simple, je dirais que vous pouvez prendre ce que vous considérez comme âge minimum pour Jurassic Park, et ajouter 2 ans. Jurassic World n’est pas un film pour les jeunes enfants (largement moins de 10 ans), c’est sûr (il y avait un petit de 4 ou 5 ans derrière moi dans la salle, je ne suis pas sûr qu’il ait apprécié). Mais ce n’est pas non plus un film à réserver exclusivement aux ados et adultes. Des enfants déjà acclimatés par un parcours progressif peuvent le voir autour de 10-11 ans. Jurassic World est pour moi une bonne grosse attraction à sensations, comme Space Mountain. On frissonne, mais on en rit immédiatement.

Un bon échantillon test : la bande-annonce n°2

Si les avis que vous avez pu lire ça et là ne vous suffisent pas pour vous faire une idée, et si ça ne vous dérange pas de recevoir quelques spoilers, la bande-annonce n°2 est un assez bon échantillon de ce qu’on peut voir dans le film. Personnellement je ne l’avais pas regardée avant car je voulais conserver la surprise (et en la voyant maintenant je ne regrette pas, parce qu’elle dévoile de façon trop évidente la conclusion de quelques séquences du film). Si vous acceptez de sacrifier un peu de surprise pour vous faire un avis plus solide sur le niveau de kid-compatibilité du film, cliquez donc sur le bouton lecteur ci-dessous.

Au fait : montrez leur Jurassic Park (le premier) avant !

Jurassic Park, premier du nom

Dernière chose : je conseille fortement, si vous souhaitez emmener vos enfants voir Jurassic World, de leur montrer Jurassic Park avant. D’une part ça vous permettra de vérifier leurs réactions et ainsi vous assurez que ça passe. D’autre part, Jurassic World est bien une suite, et non un reboot. L’histoire se passe 22 ans après les évènements du premier film, sur la même île. On y trouve de nombreuses références, qu’on apprécie d’autant plus si on a vu le premier film. Par ailleurs, comme pour Star Wars pour lequel il vaut mieux voir les vieux films avant les nouveaux (plus spectaculaires), voir le premier film après ce Jurassic World risque, pour de jeunes spectateurs, de donner le sentiment de quelque chose d’un peu cheap.

Notice : Concernant les âges minimum conseillés ici pour les films

Hey ! Deviens aussi cLink Loveool que Chris Pratt sur une moto au milieu d’une escouade de vélociraptors lancés à vive allure dans une forêt, en likant la page Facebook du Guide du Parent Galactique.

Vous aimerez aussi...

11 réponses

  1. Fred dit :

    Je vais me répéter mais tes articles sont toujours aussi passionnants Stéfan : bravo ;o) Je guettais ta critique avant d’emmener mes enfants mais depuis ce we je suis assaillie par le doute : découverte de Jurassic Park sans encombre il y a quelques années mais samedi, ma fille de presque 11 ans (élevée au grain, à starwars, au seigneur des anneaux, au hobbit, à la planète des singes, aux avengers et consorts) a presque fondu en larme devant la première scène d’attaque du spinosaure de Jurassic Park III. Je crois que je vais devoir laisser tomber la 3D !

    • Stéfan dit :

      Etonnant en effet, cette réaction. A part la 3D, je ne vois pas de différence dans le protocole expérimental par rapport à ma situation.
      Chez nous c’est sans 3D, personnellement je n’aime pas, ça m’empêche d’entrer dans le film car je dois me concentrer pour que ça marche bien, ça ternit l’image, et en plus c’est plus cher. Mais pour les personnes chez qui l’effet marche bien, j’imagine que les séquences impressionnantes le sont encore plus. Donc pour des films un peu explosif ou avec des grosses bestioles, c’est peut-être à éviter, en effet, surtout avec des enfants.

  2. Ema dit :

    Merci pour cet article, je cherchais un « vrai » avis pour mon fils de 10 ans.. cela correspond à l’idée que je m’en faisais, on testera cela ce soir.

  3. Kitcham dit :

    Merci de cet avis, sur le film comme sur l’âge requis. Je testerais sans doute demain avec le fiston. Vais quand même me spoiler le film en regardant la 2ème bande-annonce ce soir. ^^

    • Kitcham dit :

      Pour m’autocompléter, film vu avec mon fils de presque 9 ans donc, ça a été. Il a beaucoup aimé le film, et deux scènes lui ont fait peur, mais il n’est pas traumatisé (ou alors ça se voit pas encore :D).

  4. Sandrine dit :

    Complet, détaillé, voici juste l’avis dont j’avais besoin… Je découvre avec plaisir Geek Dad Power et la maman que je suis vous remercie !

  5. Lisous dit :

    Personellement je regardais le premier Jurassic Park à 5 ans ^^

  6. Antho dit :

    Super article … Et je vais suivre tes conseils et attendre qu’il soit plus vieux .. En revanche … Il va bientôt regarder le 1 .. ^^
    On verra bien ce qu’il en pense 😉
    Merci en tout cas pour ce super post.

  7. Samantha dit :

    Bonjour,
    J’ai regardé le 1er la semaine dernière avec mon fils de 7 ans, j’avais trop hâte de lui montrer car il est passionné de dinosaures et veut même être paléontologue plus tard !! Maintenant je pense lui montrer le 2 je l’ai enregistré hier soir..
    Pour jurassic Word j’hésite encore..
    J’ai du mal à savoir quand montrer quoi car mon père me lisait du stephen King quand j’étais petite et je regarde X files assez jeune aussi donc je suis pas un exemple lol.. ton blog est sympa pour se faire une idée ! Merci !!

    • Stéfan dit :

      Au contraire, si tu as été éduquée à Stephen King et X-Files très jeune et que tu n’as pas mal tourné pour autant, c’est bien la preuve qu’il n’y a pas forcément besoin d’avoir trop peur de montrer des choses un peu effrayantes aux enfants – du moment que c’est progressif et encadré.

      • Samantha dit :

        Oui c’est clair je pense que ça dépend de l’enfant chacun a sa sensibilité et certains vont pouvoir regarder des films a 6 ans que d’autres enfants plus grand ne pourront pas regarder !
        Merci de ta réponse !

Réagir à cet article